Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives



Ce matin, quelque chose avait changé. 
Certes il pleut depuis plusieurs semaines maintenant, et nous n'avons pas réellement eu d’accalmie. 
Je ne sors plus dans mon jardin que pour mettre quelques coups de pieds dans les coings qui pourrissent sur ma terrasse. La pluie, le ciel gris, le soleil qui peine à traverser l'épaisse couche de nuages, le brouillard matinal...c'est notre quotidien.


Mais ce matin quelque chose était différent. Pourtant, toujours la même accalmie d'une durée limitée de 30 minutes, et comme par hasard, ou alors c'est Dieu qui me tend son parapluie sur le chemin de l'école, il s'arrête de pleuvoir quand je sors, et il repleut juste au moment où je rentre et passe le pas de la porte. Je passe entre les gouttes, pendant 30 minutes, tous les jours à la même heure.


Ce matin je faisais remarquer à ma fille que quelque chose était en train de se passer. Quelque chose de beau, de calme, d'apaisant, pour tous nos sens. Elle ne le voyait pas, elle se concentrait sur des détails: "y'a des monsieurs là! Maman y'a les poubelles aujourd'hui!" 
Non ma fille, laisse tomber les monsieurs et les poubelles! Regarde la nature, regarde comme elle est belle! Ecoute ce silence inhabituel! Tu as vu cette lumière? Et ces nuages roses en flamme?


La nature, après l'orage, ou après la pluie, quand le soleil se lève, est à son apogée. La lumière rasante amplifie les couleurs, les sature même. La pluie fait remonter des effluves de terre mouillée. 

Ce matin tout va bien.
Je respire à plein poumons, je ne sens que de l'oxygène. Je ne sens pas les habituels pots d'échappements qui m'empêchent toujours de respirer pleinement, et me forcent à marcher en apnée.

Ce matin tout est beau.
J'en ai plein la vue. Pas de bruit. Peu de voitures. Peu de trafic. Je cherche à comprendre. Que se passe-t-il? J'ai du me tromper de jour? c'est férié aujourd'hui? Tout le monde dort? J'ai loupé le changement d'heure? Personne ne va au travail le vendredi?

Non, je n'ai pas trouvé d'explication. Mais ce matin, nous avons marché d'un pas léger, chantonnant, admirant les pavillons au gazon vert fluo parfaitement tondu, les barrières blanches, la route mouillée et propre. Même la cours de l'école me paraissait propre, nette, d'un gris anthracite parfaitement homogène.

La paix régnait. Le silence aussi, c'était très surprenant. Juste un avion de temps en temps, une voiture ou deux, quelques parents bavardant devant le portail de l'école. Mais dans l'ensemble une chape de plomb semblait étouffer les bruits. Comme si Dieu, en plus de me prêter son parapluie, m'avait aussi prêté ses boules Quies. Et ses lunettes aussi, pour mieux admirer sa création, et son manteau pour avoir bien chaud. Parce qu'en plus de tout cela, il faisait vraiment bon!

Que de beauté en ce petit matin!
 Merci mon Dieu!





14 commentaires :

  1. Réponses
    1. merci! J'aurais aimé le partager avec une copine sur le trajet, mais je suis toujours toute seule ;( Heureusement que j'ai pu le faire via mon blog, avec toi, avec vous!

      Supprimer
  2. Superbe billet, très doux, très apaisant. J'aurais aimé y être avec mes chouchous et vous !
    Belle soirée,
    Nathalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que vous aurez la chance de vivre cela ensemble, ça fait tellement de bien. bon weekend!

      Supprimer
  3. tu n'es pas toute seule Stef, et pour la première fois tu en as pris conscience ..ya des gens là haut qui veillent sur toi, je pense que tu as reçu une grâce toute spéciale ce jour-là..

    RépondreSupprimer
  4. c'est sûrement cela. Il y'avait quelque chose de vraiment surréaliste. Un peu comme dans ces films où le gars se réveille et se retrouve tout seul dans la ville, comme si tout le monde avait disparu. La beauté en plus évidemment! Cette expérience me rappelle celle de cette blogueuse que j'aime bien et qui décrit la même chose à la fin de son billet: http://lajournalisteitpinketgreen.over-blog.com/article-lettre-a-une-petite-fille-102584725.html

    RépondreSupprimer
  5. Ces moments là, ceux sont des états de grâce. Tant de choses nous semblent hostiles et envahissent parfois notre quotidien, alors une pause dans le temps, une sorte d'arrêt sur image, ça fait du bien tant à notre corps qu'à notre moral. Un peu de poésie, un peu de douceur dans un monde de brutes, ouf ! voilà enfin un peu de douceur !

    RépondreSupprimer
  6. ma surprise du jour http://0z.fr/14SWq

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chouette chouette chouette! Merciiiii! Je te réponds sur ton billet. à plus'

      Supprimer
  7. Au lieu de donner des coups de pieds dans tes coings, t'as qu'à en faire de la pâte et de la gelée, la vie sera encore plus belle! Signé une drômoise gourmande pleine de "sagesse"!! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh lala, quel anonymat!! ahaha! t'assumes pas hein!? Pourtant tu as un si joli prénom!!
      Bon je donne des coups de pied dans les coings pourris, moisis quoi! Après, ce sont les autres qui ramassent les bons et m'offrent des pots de gelée de coings!! hihi! Genre je leur "offre" les coings et ils me payent en confiotes. Elle est pas belle la vie?

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design