Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives


Cette info circule depuis le mois d'Août 2012. Elle fait écho à un Mémoire publié sur le site de la Société Française de Pédiatrie qui est absolument passionnant et que je vous invite à lire. On y découvre par exemple l'origine de ce collier et le pourquoi de son utilisation, à une époque déjà fort lointaine.

On recense rien que pour l’hôpital de Necker à Paris, spécialisé dans les urgences pédiatriques, environ 30 morts/an  par étouffement ou strangulation à cause des colliers et des chaînettes. Le collier d'ambre est un collier au même titre que les autres, d'où l'alerte et l'importance d'être informé. 
Après, c'est comme pour tout, on est libre de prendre le risque ou pas. J'en entends déjà me dire qu'ils ont expérimenté ça pour leurs 6 enfants et que personne n'est mort. Je répondrai : "tant mieux" ! Mais que répondre à ceux qui ont perdu un bébé à cause de ça : "ah bah tu n'as pas écouté les infos, c'est pas bien" ? Non, of course. Seulement si on peut éviter certains dangers, autant le faire. Même si on ne peut pas mettre nos enfants à l'abris de TOUS les dangers de la terre, on peut au moins en écarter quelques uns. 

Ce collier, pour ceux qui n'en connaîtraient pas encore l'existence (nullipare vivant dans un monde sans enfants, ce paragraphe est pour toi !), est recherché par les parents désireux de calmer les douloureuses poussées dentaires de leurs bébés. Il se porte généralement près du cou pour que les petites pierres d'ambre puissent faire leur effet et dégager leurs bienfaits, surtout au contact de la sueur (oui tu sais dans les plis du cou, sous le triple menton du bébé dodu !). En tout cas, c'est ce que nous promettent les vendeurs. C'est peut-être vrai, peut-être faux, actuellement aucune preuve scientifique ne corrobore cette efficacité. 1 parent sur 2 en achète un, ce qui prouve à quel point cette douleur dentaire n'est pas anodine et pousse les parents, désespérés, à essayer tout ce qui existe pour soulager leurs enfants. 

Un bébé qui bave comme un escargot, qui se gratte l'oreille du côté où la dent perce, n'a plus beaucoup d'appétit, un caractère de m...., des joues rouge feu et chaudes, érythèmes fessiers, diarrhées, cris semblables à un cochon qu'on égorge, pleurs inconsolables, en plein milieu de la nuit et plusieurs fois par nuit tant qu'à faire, fièvre à 39-40°, l'hésitation devant le téléphone: "j'appelle les urgences ou j'appelle pas ?", la boule au ventre pour la maman (bah oui parce que le papa il ronfle, ne l'oublie pas !). Devant l'ampleur et la proportion que prennent ces crises, les parents paniquent parfois, et vont même jusqu'à prier Ste Apolline, martyre et patronne des dentistes, à qui les païens avaient explosé les dents à coups de pierre (aïe, ça fait mal ça !) parce qu'elle ne voulait pas renier sa foi (ils n'étaient pas tendres les païens autrefois !).

Pour ma part, j'ai tout de suite pensé à l'éventualité qu'une perle se détache quand bébé casse son collier et qu'elle finisse par se loger dans son nez ou son gosier, et qu'il s'étouffe. Je ne pensais pas que le-dit collier pouvait aussi se coincer quelque part, et bébé essayant de s'en défaire en bougeant sa tête, se retrouve en quelque sorte pendu. (Grosse pensée pour ceux à qui ce drame est arrivé...) N'étant pas sûre à 100% de l'efficacité, j'ai choisi de ne pas tenter le diable, et de trouver d'autres solutions. 

J'avais trouvé des racines d'Iris séchées, ou de guimauve, que visiblement nos grands-mères utilisaient. Mais là encore, le risque cité était que de petits bouts pouvaient se détacher et être ingérés par l'enfant. Donc encore un risque d'étouffement. De plus, c'est à proscrire quand les quenottes sont déjà sorties, donc ça en limite vraiment l'utilisation.



Gels et solutions:




D'autres produits sont donc devenus mes amis: 

le Gel Delabarre (ou solution Delabarre), à base de plantes.





Dolodent qui est un anesthésiant local, mais perso je n'ai jamais osé en mettre car ce n'est pas un produit très naturel et ils mettent plein de cochonneries dedans, dont du colorant et de l'arôme artificiel.

Du Pansoral premières dents: qui est assez naturel et efficace, mais je déplore que ce soit bourré de parabens dans toutes les déclinaisons possibles...Dommage.



Vous trouverez d'autres marques dans les magasins bio ou naturels: Weleda, Dentibaby sans sucre, etc.

Huiles Essentielles:

Des solutions peuvent être préparées chez soi mais en suivant scrupuleusement la posologie, car les huiles essentielles (HE pour les habitués !) sont prudemment déconseillées avant 3 ans. Elles peuvent provoquer des brûlures ou des hyper-réactions comme des convulsions. Donc une goutte ou deux noyées dans beaucoup d'huile végétale, ok, mais pas plus et surtout JAMAIS pure. Recette ici. J'ai hésité à vous l'écrire ici, mais si vous êtes prudents ça ne sera pas néfaste. Le laboratoire Pranarôm se veut rassurant à ce sujet, et propose une gamme spéciale bébé "PranaBB Bio", avec des doses bien gérées. 

Homéopathie: 


- Camilia en dosettes liquides ou en suppositoires. 



ou


 - Chamomilla Vulgaris en granulés (plus risqué pour les tous petits, même si c'est du sucre et que ça finit par fondre, n'hésitez pas selon l'âge à diluer les granules dans quelques gouttes d'eau, et lui faire boire dans un petit verre, à la cuiller, ou mieux avec une pipette). 



Autre: 

Dans les moments les plus hard, du Paracétamol: Doliprane Nourrissons quand la température s'envole, 

Mais ça c'était avant que je ne m'intéresse aux alternatives naturelles, comme l'homéopathie: de la belladonna pour la fièvre, par exemple, mais il existe des traitements plus spécifiques à consulter ici, selon le type de fièvre.

Mâchouilleries:

En plus de la solution que vous aurez trouvée, n'hésitez pas à lui donner un anneau de dentition à mordiller, ça le soulage beaucoup, et ça évitera qu'il se morde les doigts inutilement. Certains peuvent se mettre au frigo, le froid est un anesthésiant naturel. 
Il en existe de toutes les formes, et certains sont même très recherchés, avec des petits picots, des textures différentes, des petites billes dedans pour s'en servir de hochet aussi. En pharmacie, parapharmacie, grande surface ou sur le net, on en trouve partout et à tous les prix.
Mieux que cet anneau, quand bébé est déjà un peu plus grand et perce ses molaires, j'avais trouvé une sorte de brosse à dents sans poils (au rayon brosses à dents pour enfants), en caoutchouc, avec une butée pour éviter que l'enfant ne se l'enfonce dans le gosier. ça va beaucoup plus au fond que l'anneau et ça soulage beaucoup l'enfant qui peut alors mordre de toutes ses forces sans risque. 

Quand bébé est plus grand et sait déjà mâcher dans son alimentation quotidienne, il aimera mastiquer un bout de pain dur, une carotte pelée sortant du frigo, un fruit froid ou congelé (s'il supporte!). S'il en est encore à l'alimentation liquide ou compotée, c'est à proscrire formellement car il risque de s'étouffer. 

On évite le morceau de sucre. Certains frottent la gencive du bébé quand ils voient que la dent est presque sortie. C'est de la barbarie, ne faites pas ça, vous risquez l'infection en plus. Et le sucre, aujourd'hui on cherche à le supprimer de l'alimentation de l'enfant à cause des caries, donc ce n'est vraiment pas le bon réflexe à avoir. (Et tant pis si mamie a dit que quand vous étiez petits on vous le faisait et que vous n'en êtes pas mort !)
J'avais trouvé ça aussi, mais jamais testé. Je trouve que c'est un peu gros et le bébé n'aime pas trop qu'on lui fourre notre doigt dans sa bouche. Le principe est pourtant intéressant puisque ça masse la gencive et que ça fait du bien. On peut l'utiliser pour appliquer le gel gingival et éviter de se faire gnaquer au passage. Why not? (Ah, on me dit que "gnaquer" peut ne pas être compris par le lecteur, je parlais bien de se faire mordre).

Ces solutions à mâchouiller sont souvent de vrais nids à bactéries, alors il faut bien penser à les laver le plus souvent possible, et à gratter entre les picots.

Ostéopathie:

L'ostéo me conseille aussi de petites caresses du bout des doigts au niveau de la moustache et sous le menton et le long des mâchoires, pour détendre tous les extrémités nerveuses mises à mal. 
Mais ça ne suffit pas évidemment, il faut que ce soit complémentaire au médicament que vous aurez donné. Et déjà faut-il que bébé vous laisse le caresser alors qu'il souffre le martyre. En attendant, une séance ne fera pas de mal à bébé avec un vrai ostéopathe qui pourra libérer certaines tensions. 

Conclusion

En fait, quand on cherche bien on trouve des tas de solutions pas dangereuses. Impossible de dire quelle est la meilleure car chaque enfant réagit différemment. Pour ma première, dans les pires moments, je donnais plusieurs trucs en même temps en me disant qu'il y'en aurait bien un qui fonctionnerait! Genre Camilia + massage à l'huile Delabarre ou Pansoral + doliprane. 
ça faisait de l'effet, mais je serais incapable de dire ce qui, dans ce cocktail, marchait le plus.

Et dans beaucoup de cas, un câlin de la maman en sus aide grandement. Mon deuxième a passé une bonne partie de la nuit sur moi l'autre jour. C'était le seul endroit où il se sentait apaisé. Pas sur son père non, sur moi, contre mon coeur.  Ce n'était pas arrivé depuis qu'il était tout nourrisson. Il avait besoin de se sentir rassuré, pas seul dans ce moment de douleur. C'était radical comme système naturel !

Pour plus de renseignements sur les poussées dentaires, c'est ici

8 commentaires :

  1. Ici c'était chamomillia, anneau dentition frigo, puis les granules, et brosses à dents spéciales dents qui poussent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toi aussi t'as tout essayé ou presque? héhé!

      Supprimer
  2. les dents... suis en plein dedans, enfin mon deuz!! doli chez nous, jamais rien testé d'autres et en objet des trucs à machouiller!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, au fond c'est sûrement ce qu'il y'a de plus efficace! Bises

      Supprimer
  3. Merci pour ton article, une mine d'infos ! bises de la maman de BBB qui fait encore dodo ce soir avec ses dents de merlan dans les chaussettes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhéhé, tu m'as bien fait rire avec tes dents de Merlan! à mon avis ça va marcher autant que la prière à ste Apolline, héhé! Mais pourquoi pas?! Bon courage à toi et au ptit bout. Et merci d'être passée.

      Supprimer
  4. Ici ça bavouille et ça mord a gogo ! Je viens d'acheter un collier d'ambre, après c'est chacun son choix ;) (quoique je n'aurais jamais du lire la première partie de ton billet...)
    Tu n'a pas parlé des os de taupe dans ton article ! lol Non mais te moques pas, c'est un vieux truc de grand mère (j'avais fait des recherches pour mam'Zelle J et suis tombée sur cette astuce, un bon délire avec les copines - enfin juste en parler hein, pas aller assomer une taupe et la désosser quand même !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des os de taupe??? non mais c'est quoi encore ce truc?? Non non, moi je ne mets que les trucs qui ont fait leurs preuves ici! héhé!

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design