Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives

Cher journal,

aujourd'hui je suis triste.
Pourquoi?
He bien parce que Najat Vallaud Belkacem a encore frappé.
Elle touche mon intimité, mon choix de vie si durement et chèrement défendu. Elle veut réformer le congé parental tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Pour elle qui a fait le choix d'une carrière politique et non le choix d'une carrière familiale, il est logique que sa vision de la mère au foyer soit si négative.

Et pourtant, j'existe. Qu'ai-je fait de mal pour mériter un tel châtiment ? Je suis là, maman au foyer, par choix. Je ne le subis pas. Je ne dis pas que c'est facile tous les jours et que j'aime les tâches domestiques, oh non, mais dans la balance, entre le bien de mes enfants et le mien, j'ai choisi le leur. Et leur bonheur fait mon bonheur. C'est un cercle vertueux. 
C'est un choix de vie, en effet, et si j'ai beaucoup pleuré quand pour, ma première, je n'ai plus touché d'aide de l'Etat passé les 6 mois de congé parental rémunérés, j'ai tenu bon, jusqu'au bébé suivant, et j'ai bravé des tempêtes, et une dépression, pour suivre ce choix si important pour nous tous, tant pour mes enfants que pour mon couple. C'est toute la famille qui s'en trouve bien alors pourquoi changer nos plans ? Pour faire plaisir à l'Etat ?
L'Etat n'est-il pas sensé justement protéger le choix des citoyens ? De lui assurer que ce dernier pourra être mené comme il faut sans embûches?

Non, mon mari ne gagne pas bien sa vie, mais il gagne plus que la moyenne, peut-être. Si on considère que 2250€ pour faire vivre une famille de 4 personnes, en région parisienne où la moitié du salaire part dans le logement et les charges...non ce n'est pas suffisant.

Allez, je vais continuer à me mettre à nu.

Je suis locataire car aucune banque qui se risquerait à nous avancer une telle somme et nous n'avons aucun apport : 1000 €/mois charges comprises (eau, électricité et gaz)
J'ai une voiture à rembourser: 270 €/mois et c'est notre seul crédit, volontairement. Nous sommes tous deux contre l'endettement. Nous achetons quelque chose seulement quand nous sommes sûrs d'avoir la somme sur notre compte épargne. Seule exception donc, la voiture.
J'ai une mutuelle familiale qui est sensée être la moins chère du marché, elle ne nous rembourse pas super bien et nous allons devoir banquer plus pour être mieux remboursés: 130 €/mois.
Difficile de se passer de téléphone/internet/tv: 62 €/mois portables compris.
Budget alimentaire : 340 €/mois.
Divers assurances (Auto, maison, école, moto...) : 110 €/mois
Essence/Diesel : 100 €/mois
Pharmacie non remboursée : 20 €/mois (moyenne)
Taxe d'habitation: 58 €/mois
Impôts sur le revenu : 48 €/mois
Il reste 112 € pour les frais divers restants (habillement, fournitures, produits d'entretien, entretien voiture et moto, abonnement ludothèque, cantine, cadeaux d'anniversaire ou autres événements etc.)

Voilà. Avant la naissance de notre deuxième, nous vivions comme cela. Sans pouvoir mettre d'argent de côté, dans la peur constante qu'une merde nous tombe dessus, comme c'était déjà arrivé lorsque notre voiture a eu ses grosses pannes coûteuses). Cette situation a duré comme cela jusqu'aux 3 mois de notre deuxième, quand enfin nous avons pu avoir les premiers versements du CLCA (complément de libre choix d'activité) + allocs pour les deux. Soit presque 700 €/mois.

Cher journal, notre vie a changé à ce moment-là, en bien, en mieux, comme tu peux l'imaginer. Nous avions enfin la tête hors de l'eau, sans être obligés de mendier dans nos familles pour pouvoir habiller nos enfants. Nous avons commencé à renflouer notre compte épargne qui était ridicule. Puis nous avons continué notre style de vie économe. Toujours pas de sorties, pas de babysitters, pas de restau sauf des fastfood pas chers payés avec des tickets restaurants du boulot.
Le but étant de pouvoir nous payer des choses comptant si nous en avions besoin. Cela faisait 3 ans que nous attendions pour changer notre clic-clac devenu plus qu'inconfortable. C'est seulement un an après la naissance de notre deuxième que nous avons enfin pu le faire..et encore..par morceaux. Non nous ne sommes pas dépensiers, et ce n'est pourtant pas l'envie qui manque...

Cet argent nous en avons besoin. Il ne représente pas un salaire, tout juste une moitié de salaire, il ne permet pas de faire des folies, mais de subvenir à nos besoins élémentaires, avec la possibilité d'un petit extra de temps à autres.
Avant nous faisions demi-tour quand nous voyions une entrée payante pour un musée, une expo, une visite. Aujourd'hui nous pouvons nous le payer. Wahou ! Quel luxe !
Nous nous sommes beaucoup privés, et encore un peu aujourd'hui mais plus autant qu'avant. Nous n'avons plus le couteau sous la gorge.
Nous allons continuer à vivre comme cela, nous souhaitons que la famille grandisse encore.
Nous ne sommes pas dans une optique de nous faire ligaturer les trompes sous prétexte que l'Etat nous invite à limiter le nombre d'enfants, comme dans le régime communiste chinois.
Nous aimons la vie, la trouvons belle malgré les difficultés et les horreurs qu'on voit à droite et à gauche. Avoir d'autres enfants fait partie de cet amour pour la vie.

Que va-t-il se passer pour moi, mère au foyer, avec cette réforme? 

1er Problème. Mon mari va devoir s'arrêter (ce qui risque d'être impossible car il a de hautes responsabilités dans sa boîte et remplace son patron quand ce dernier est absent).
6 mois donc, d'après les dernières infos sur le sujet.
6 mois à vivre à 5 (on imagine que le troisième enfant soit né) avec 60% de 2250 €, ce qui nous donnerait: 1350 € + les allocs pour 3 enfants soit 810 €.
A priori nous n'aurons toujours pas le droit aux APL. Pas de logement social non plus.

Nous devrions donc vivre à 5 pendant 6 mois avec 2160 € au lieu des 3060 €/mois, et soyons honnêtes, avec monsieur à la maison à mes côtés (car je ne pense pas reprendre mon boulot juste pendant les 6 mois de monsieur, comment expliquer à mon patron que je reviens puis que je repars?) c'est impossible, on vivrait les uns sur les autres, à s'emmerder comme des rats morts car pas de sous pour faire des sorties et se payer des activités. Et puis à quoi rimerait cette mascarade? Mon mari s'occupe très bien des enfants, c'est un bon père, il n'a pas besoin de le prouver pendant 6 mois.
Énorme différence. 6 mois donc à se serrer la ceinture, de nouveau, en espérant ne pas retomber en dépression à ce moment-là. Je ne pense pas mais je n'écarte pas cette possibilité. Car outre le sentiment de solitude, c'est surtout le manque d'argent, le soucis quotidien pour notre survie et les privations qui m'avaient mis dans cet état.

2ème Problème. Mettons que nous arrivions à nous en sortir, en mode survie, comme nous l'avons déjà fait, il faudra voir au niveau du CLCA. Pour ce faire, je vais écarter la possibilité que monsieur chéri prenne ses 6 mois rémunérés à 60%. C'est donc moi, la mère, qui vais profiter de ce CLCA mais donc pendant 3 ans moins 6 mois, puisque les 6 mois non pris par mon mari seront perdus. Financièrement ce sera plus intéressant que mon mari reste au boulot, le calcul est simple.
Je serai aidée donc, mais à quelle hauteur? Comme aujourd'hui? Ou n'aurais-je droit à rien du tout car n'ayant pas cotisé assez de trimestres avant l'arrivée du 3ème enfant ? Et cette aide va durer jusqu'aux deux ans et demi de l'enfant et non plus jusqu'aux 3 ans. On va faire comment nous ?

3ème Problème. Sachant que les crèches sont blindées, les Assistantes maternelles aussi, qu'une mère au foyer n'est pas prioritaire en terme de garde par rapport à une femme qui travaille, et qu'elle doit se démerder toute seule quand elle n'a ni famille ni amis proches pour faire garder ses enfants dans les moments où elle en a besoin...Les places vont être encore plus réservées aux parents qui vont reprendre le travail après les 2 ans et demi (situation extrêmement compliquée pour eux). Les mamans au foyer vont encore plus être discriminées et auront peau d'zob en guise de garde. Rien, nada. Il faudra vivre encore plus seules, isolées et sans aide. ça va être merveilleusement gai.

Voilà toutes les questions me concernant. J'ai peur pour l'avenir. Oh, je ne pense pas être au foyer toute ma vie. Pour moi ce qui est important c'est de me dédier à 100% à chaque enfant pendant toute la période pré-scolaire. Après, quand le dernier sera rentré à l'école, je serais franchement ravie de reprendre le travail. Rester à la maison n'a de sens que dans la mesure où je m'occupe de mes enfants et leur suis disponible. J'apprends à les connaître, à détecter leurs besoins. Je m'occupe personnellement d'eux, les accompagne dans leur croissance, leur développement, leur transmet des valeurs auxquelles je tiens pour être de bonnes personnes. Quand ils tombent je leur apprends à se relever seuls, je leur apprends le courage, mais je ne rate pas une occasion de les embrasser et leur dire à quel point je les aime et à quel point je suis fière d'eux. Quelle assistante maternelle, quelle employée de crèche peut faire ça? Alors qu'il est interdit de s'attacher aux enfants dans ce milieu. 
Quand mes enfants seront à l'école toute la journée, je n'aurai plus à jouer ce rôle à plein temps, donc aller travailler me semble logique. On redécouvrira la joie d'avoir deux salaires à nouveau. Deux vrais salaires. Pas des demies mesures, pas des salaires partiels, non. Et on aura juste l'impression d'être riches ! Je récupérerai mes enfants à la sortie de l'école et nous vivrons notre vie comme toutes ces familles dont les parents travaillent. Ils seront déjà grands. 

Alors Najat, en attendant, pouvez-vous répondre à mes questions ? à mes angoisses? Pouvez-vous comprendre que je me fasse de la bile ? Pouvez-vous comprendre qu'il y'a des femmes comme moi, avec des diplômes, qui aspirent à un bon niveau de vie mais qui acceptent/choisissent de mettre l'aspect du confort financier entre parenthèse pour un temps, afin de mener cette mission éducative comme elles l'entendent ? Par amour pour leurs enfants. Avez-vous compris qu'avec ce changement, vous allez mettre dans l'embarras les 60% de femmes qui désirent prendre ce congé parental pendant 3 ans? Que les 40% restant ne constitue pas une majorité, bien qu'elles aient besoin d'être écoutées aussi. Mais dans ce cas là pourquoi ne pas simplement laisser le choix et adapter ce qui existe déjà?
Il me semblait qu'avec le Colca, un congé plus court mais mieux rémunéré pendant 1 an, était suffisant.

Alors, est-ce vraiment le rôle du papa qui vous motive dans cette réforme ? Parce que selon vous, un bon papa est un papa qui s'implique à fond pendant 6 mois ? Et après, quoi? Il retournera bosser. Et à part avoir mis dans l'embarras économique toute sa famille pendant 6 mois et éventuellement aussi empêché un allaitement de 6 mois ou plus, je ne vois pas en quoi ça va apporter du plus pour la famille. Pour l'enfant surtout.
Moi je crois surtout que ce qui vous gêne c'est cette idée du "genre", le même que vous défendez bec et ongles dans la loi pour le mariage pour tous et l'adoption aux personnes homosexuelles. Vous voulez démontrer qu'il n'y a pas de différence entre un homme et une femme, que les deux peuvent apporter exactement les mêmes choses à leurs enfants. Vous vous placez dans une idéologie qui n'a rien à voir avec la réalité. D'où ce genre de lois grotesques qui vont à l'encontre de la famille et de l'équilibre. Vous souhaitez briser tout repère pour l'enfant. Votre idéal c'est un enfant de deux mois dans une crèche. Le must du must.
ça libère la femme, et ça uniformise les enfants. Ils sont alors malléables et prêts à être endoctrinés par un socialisme laxiste et appauvrissant. Je voudrais ne pas faire de jugements politiques, et pourtant...c'est bien votre parti politique qui défend ce genre d'idéologies destructrices, et je suis tout simplement contre. Parce que les valeurs que je défends ne sont pas du tout compatibles avec vos idées. 

Pourquoi ne pas entamer un vrai travail de fond, en incitant les hommes et leurs patrons à quitter le boulot plus tôt le soir, pour mieux profiter de la soirée avec leurs enfants? Pourquoi ne pas chercher des solutions en amont? Travailler sur de vraies égalités au niveau du salaire? Pourquoi pondre des lois qui ressemblent plus à des emplâtres sur des jambes de bois qu'à de vrais cures durables ? 

Moi je sais pourquoi. Parce que vous n'avez que 5 ans pour faire vos preuves, pour laisser des lois derrière vous, pour faire croire que vous avez été utile pendant tout ce temps-là. Vous êtes donc logiquement très pressés. Il faut agir vite. Là il ne reste que 4 ans. Le temps joue contre vous. Voilà pourquoi vous nous pondez des lois complètement dingues, surréalistes, basées sur des idéologies sans fondement et dans la négation totale de la réalité des personnes, et de ce qui se faisait avant, par opposition aux schémas et aux valeurs traditionnelles. Comme des ados qui rejetteraient tout ce que les parents leur ont enseigné, pour se sentir exister par eux-mêmes. Voilà, j'ai compris, vous n'êtes qu'une bande d'adolescents attardés, vous refusez de grandir et de devenir responsables. Vous refusez de reconnaître que dans les valeurs que vos parents vous ont transmises, il y'avait du bon, du très bon même. 

Pourquoi mettre les familles d'avantage dans la précarité madame ?
Pourquoi nous détester autant, nous les familles qui ne rentrons pas dans votre schéma féministe?

J'invite tous ceux qui auraient conscience du danger de cette réforme à venir signer la pétition, en cliquant sur le porte-voix jaune à droite du blog. Je vous invite aussi à rejoindre la page FB.

Un immense merci à Lili de Adventure Mom qui a lancé ce grand mouvement sur le net. Merci à tous ces parents blogueurs qui ont écrit à ce sujet, et ils sont de plus en plus nombreux. 

adventure mom
alameresi
Amalise
Babidji
Bénédicte
Bubulle
Cat à strophes
Chagribouille
Chez vanessa, remi, hugo sarah, quentin
Edenlly
Encore un blog de mère
Epicetout
Eugenie en librairie
je suis papa
Journal psychomotricienne
julesetmoa
Julie chroniqueuse
kikekoidonc
La tribu de Juju
Lallawaffa
Les sorcières au clair d’étoile
Londres pour les enfants
Mam’Elfe et son étoile
Maman Anonyme
maman café addict
maman demenage
maman nanou
maman poussinou
mamantrouvetou
Niouzmum
Papa Blogueur
Papa Online
Papacube
Petit diable
Porter en douceur
stormy mummy
Sylvia maman elfe et son etoile
Une maman presque parfaite
Wondermomes
Working mom


et tant d'autres dont je n'ai pas les liens mais que je mettrai en édit si je les retrouve.

18 commentaires :

  1. Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous. Vous avez su mettre des mots sur ma révolte. Je suis moi aussi en congé parental pour mon premier qui a 6 mois et je compte bien l'élever moi meme jusqu'a ses 3 ans pour lui transmettre nos valeurs (mon mari et moi meme). il est vrai que rester à la maison n'est pas facile tous les jours et le monde du travail me manque mais pour moi le plus important est de passer du temps avec mon loulou, le voir grandir profiter de chaque instant. Je suis très triste de devoir imaginer le faire garder avant son entrée en maternelle si la loi passe, car mon mari ne pourra pas forcément prendre ses 6 mois.
    Bon courage à vous
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour votre message. L'union fait la force alors n'hésitons pas à lutter ensemble contre cette injustice.

      Supprimer
  2. super article!!!! partager sur fb ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'est avec un grand intérêt que j'ai lu votre ressenti.
    Par ailleurs, je souhaite avoir une petite réponse, car je suis en congé parental également, j'ai 3 enfants, un seul crédit: celui de la voiture du même montant que le vôtre, seulement, pour notre part, impossible de mettre de côté 1 centimes ! et nous ne sommes pas imposable et nous avons le droits au APL.

    Merci de me dire comment vous faite, car pour ma part, je calcul tout également, et je n'achète que si c'est possible.

    Votre budget alimentaire, comment arrivez-vous juste à 350 euros mensuel ?? Pour ma part, je les dépasse largement, mais nous sommes 5 (et vous 4 ???). En économie, mon fils est toujours allaité, il a 1 an.

    Quoi qu'il en soit, je trouve cette réforme inutile et nous mettre plus en galère.
    Comme vous, je n'ai pas de famille à proximité. Mais par contre, je me suis remise à bosser en tant qu'assistante maternelle, ce qui nous aide a arrondir les fins de mois, car en congé parental à taux plein, impossible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je sais, je m'en étonne moi-même, mais nous prenons juste ce qu'il faut pour la semaine, pas d'extra, pas de petits plaisirs. Aucun plat tout prêt car trop cher. Nous allons chez Lidl. Il nous arrive de dépasser quand nous savons que nous allons recevoir du monde, mais dans ces cas là, quand c'est la famille ils nous glissent un petit billet pour nous aider. Sinon pour le reste, nous ne craquons sur rien. C'est dur. Et quand ça arrive on sait que c'est ça de moins sur le compte épargne et c'est dommage, mais de temps en temps ça fait du bien de se faire un petit plaisir aussi. On calcule tout le temps ! En tout cas, le fait d'aller chez lidl on a vraiment constaté 30% d'économie par rapport à notre caddie auchan ou carrefour. En plus, dans ces grandes surfaces il y'a trop de tentations, trop de choix, et on repart avec des choses pas prévues sur la liste. La liste c'est indispensable d'ailleurs et on s'y tient. Quand on ne s'y tient pas, on arrive à 95/100 euros. Donc on est hors budget et ça rogne sur d'autres budgets (cantine, ludo etc).

      Supprimer
  4. Bravo pour ce témoignage. Je suis aussi en congé parental. Nous ne roulons pas sur l'or. Mais apl compris il me rentre 860 euros par mois, au lieu de mes 900 euros de salaire.
    Votre budget alimentaire n'est pas énorme, donnez moi des trucs !!!!!

    Pour en revenir au sujet, que voulez.....Ces femmes qui veulent faire carrière ne veulent pas entendre notre point de vue, ne veulent pas voir notre désir d'élever nos enfants. C'est maintenant qu'ils ont besoin de nous, pas dans 20 ans.
    Mon grand de 5 ans aimerait même que maman reste toujours à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. argh, ne me dites pas ça! héhé! je sais qu'à un moment donné je retournerai bosser, pour ma retraite mais surtout pour payer des études à mes enfants, alors si un des petits pleure parce que je ne reste plus à la maison, ça va être trop duuuur ! Moi la question que je me pose c'est pourquoi on n'a pas le droit aux apl? Faut-il être dans un appart ou une hlm ? on n'arrête pas de demander mais au début on nous disait non d'office, et maintenant c'est le dossier qui traîne et fait des allers-retours entre notre proprio et la caf. Mystère. Pour le budget bouffe, cf mon explication sous le post au-dessus du votre. Je sens que je vais aussi mettre ma liste de courses de chez lidl si d'autres me demandent comment je fais! héhé! why not, je vais y penser. Merci pour votre intervention.

      Supprimer
  5. Merci pour ce témoignage.
    Je suis maman solo et je veux ces 3 ans de congé parental pour mon fils, comment faire s'ils mettent en place cette loi ?! Je vais donc perdre 6 mois ? 6 mois à faire quoi ? à être au rsa ? à chercher du boulot et une nounou pour assurer la garde de mon fils alors que j'aurai pu le faire moi-même ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas votre situation et justement, je me demandais comment faisaient les mamans solos pour prendre ce congé dans leur entier sachant que la rémunération est misérable et pas d'apport du conjoint? J'espère de tout coeur que vous réussirez à le prendre et à tenir bon dans ce choix de vie, et que dans ce cas-là les 6 mois ne vous seront pas enlevés.

      Supprimer
  6. Merci pour cet article qui ne pourrait pas mieux dire que moi ce que je pense en ce moment, malheureusement, j'ai bien peur que c'est un combat perdu d'avance! L'actuel gouvernement est "obsédé" par ce souci d'égalité..... J'aurais bien aimé qu'on nous laisse le choix! Que ceux qui veulent prendre les un an et se partager le fassent! Merci encore pour ce cri qui vient du fond du coeur de plusieurs mamans au foyer!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour votre message. Espérons quand même que nous serons écoutées.

      Supprimer
  7. Vous avez tout à fait raison, pourquoi ces feministes qui sont à fond dans le boulot meprisent celles qui veulent rester avec leurs enfants ? Merde chacun sa vie ! Tout le monde est libre de mener sa vie comme il l'entend et cette loi va à l'encontre de cette liberté alors je suis outrée ! Moi je dois retravailler à mon grand regret et c'est mon mari qui va garder mon fils de deux mois parce que je suis plus diplomée dans les secteurs qui embauchent dans ma region, et c'est difficile car j'aurais voulu rester à la maison ! Mais je ne peux pas ! Au lieu de priver les gens de faire un choix qui les regarde ils ont qu'a se préoccuper du chomage ! Voila un veritable probleme !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh que oui, il y'a tellement de problèmes bien plus graves à gérer aujourd'hui, que l'on se demande à quoi rime cette mascarade. Je compatis avec vous car je sais à quel point le coeur d'une maman peut se sentir brisé par cette séparation, surtout quand elle est subie. Mais rassurez-vous, c'est déjà bien que votre mari puisse le garder. C'est quand même plus rassurant qu'une personne étrangère à la famille je trouve. Je vous souhaite beaucoup de courage et que votre situation s'améliore afin que vous puissiez suivre la voie que vous désirez le plus.

      Supprimer
  8. comme je suis d'accord ; en fait ils veulent juste remplir leur caisse et vider les notres... sans compter que les modes de garde sont hors de prix dés qu'on a du transport .... les places en crèches sont d'une rareté..... ça fera d'autant plus de chômage surtout si le papa prend son congés.... car beaucoup d'employeurs ne le donnent pas au papa justement, ils savent ce qu'ils font.... ils feraient mieux de réduire leur train de vie au gouvernement au lieu de faire raquer toujours les mêmes ; l'enfance, le social et le médical.... sans compter les personnes qui disent "toi t'es à la maison, tu fais rien...." puis si ils veulent l'égalité qu'ils montent plutôt le salaire des femmes, et allignent justement le congés parental à un salaire.... à croire que garder ses enfants... c'est rien faire !!! sérieux on va droit dans le mur.... nous aussi c'est lidl, ed et encore mon père nous aide....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, quand s'attaquera-t-on aux vrais problèmes? quand aidera-t-on vraiment les femmes en les valorisant dans leurs choix de vie? On en est encore bien loin...Mais c'est ce qui arrive quand on est dirigé par une poignée d'incompétents aveuglés par le pouvoir. Ils sont tellement loin de nos réalités. Comment faire pour qu'ils redescendent sur terre?

      Supprimer
  9. bravo pour ce témoignage, je n'aurai pas dis mieux !
    moi aussi je suis actuellement en congé parental mais avant tout mère au foyer et fière de l'être et de le rester.
    pourquoi l'état veut il nous empêcher de continuer à élever nos enfants.
    l'état ne nous a jamais beaucoup aidé pour les mamans au foyer et là il veut nous enfoncer encore plus...
    c'est lamentable.... il préfère aller aider les étangers et la france alors !!!???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bien d'aider les pays qui ont besoin de notre aide, mais il ne faut en effet pas négliger notre propre pays en difficulté. Se serrer la ceinture et rogner sur tous les budgets, ça va un moment, mais ça ne peut pas durer indéfiniment, et de savoir que notre argent passe dans des armes pour aider les gens à mieux se défendre et s'entre-tuer...bon...voilà quoi, y'a sûrement mieux à faire avec nos sous. Encore une fois nous ne sommes pas consultés, c'est une fausse démocratie. Ah, je rêve que notre pays retrouve sa gloire d'antan...je suis triste de voir à quoi il ressemble aujourd'hui. Et quoiqu'on puisse penser de Depardieu, je le rejoins quand il dit qu'aujourd'hui les Français sont tristes...

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design