Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives

Flash info. 
Selon une dépêche AFC.

<< Suite à diverses menaces de mort reçues par des députés et des ministres, à l'instar de Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale, le Président de la République a décidé de reporter aux calendes grecques le vote de la loi qui ouvre le mariage et l'adoption aux homosexuels. 

Il se dit "mortifié" par une telle décision, mais dans le contexte actuel, il considère qu'il est de son devoir de calmer les esprits et tenter de rassembler le peuple français. 

Conseillé à diverses reprises, et notamment par Bernard Poignant, conseiller spécial de François Hollande sur les questions de société, son appel est sans retour. 

Il n'a pas pris la peine de consulter ses ministres, ces derniers l'ayant appris en lisant la dépêche AFC de ce matin, au petit déjeuner, entre leur croissant au beurre et leur jus d'orange pressé. 

Christiane Taubira, la ministre de la justice, a manqué de s'étouffer, et a immédiatement appelé ses enfants terribles, Caroline Fourest, journaliste essayiste à ses heures et Nicolas Gougain, président de l'Inter-LGBT, afin d'en savoir plus. Choqués par la manière peu habituelle de parler de leur maman chérie, Nicolas et Caroline seraient encore sous le coup de l'émotion:


"Elle s'est mise à nous vociférer dessus, comme si nous étions responsables de cette nouvelle. Jamais je ne l'avais entendu dire autant de gros-mots en une seule phrase. Elle était hors d'elle, je me suis même demandé si un démon ne s'était pas emparé d'elle, sauf que les démons, moi je n'y crois pas, je suis athée" dit Nicolas d'un air goguenard.

Caroline quant à elle, a décidé de s'enfiler une plaquette entière de Tranxène : "Je sens que la journée va être dure !" Avoue-t-elle.

Un rassemblement place de la Bastille était prévu pour ce soir afin de fêter la victoire de cette poignée de militants LGBT qui avait tant fait pression sur le gouvernement pour faire passer cette loi. 

"Nous avons décidé de maintenir ce rassemblement" confie Bertrand Delanöe, maire de Paris, "de toute façon, on avait prévu une montagne de champagne du meilleur cru, des gogos danceuses (NDLR: toutes ex-petites amies de DSK) et Pierre avait fait imprimer un gigantesque drapeau arc-en-ciel pour emballer entièrement la Tour Eiffel. Ce devait être de toute beauté. On n'annule rien. On ne pourrait pas manquer un tel événement. ça nous redonnera du baume au coeur pour mieux avaler la pilule".

Pierre Bergé se sent "trahi". Il en veut au Président, et a déjà prévu de lui couper les vivres et le droit de presse dans son journal Le Monde. François Hollande devra compter sur ses propres ressources, qui, comme l'a montré sa déclaration de patrimoine, ne vont pas bien loin.

L'opposition et le collectif de La Manif Pour Tous (LMPT) ont salué ce geste courageux. Frigide Barjot a même qualifié la décision du Président comme étant "un acte héroïque qui montre que derrière cette apparente mollesse, se cache un homme de fer rempli de sagesse" (sic).

Les Français sortent massivement de chez eux et de leurs lieux de travail pour acclamer leur Président.

"Hollande est de retour"
"Merci Hollande"
"Hollande le Sage"
"Hollande Président de TOUS les Français"

Un citoyen interrogé par notre journaliste exprime toute sa joie, les larmes aux yeux: 
"Enfin, enfin! Enfin nous allons pouvoir nous occuper du chômage! ça fait des mois que je cherche dans ma branche et que je ne trouve rien. Je suis désespéré, mais je sens que cette fois, notre Président a compris son rôle, a retrouvé ses couilles, et qu'on va enfin pouvoir faire sortir notre pays de la crise. Je suis tellement heureux !"

>>



10 commentaires :

  1. http://www.rue89.com/2013/05/21/manif-tous-harcele-jusque-eglise-242496

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour H le mystérieux ! C'est mignon ce petit témoignage qui prouve une fois de plus que le message n'est pas clair dans l'esprit de tous. Cela me conforte dans l'idée qu'il faut encore plus se faire entendre et en parler autour de soi, et pourquoi pas sur le parvis de l'église. J'ai vu les tracts en question, il n'y a pas marqué "tuons les homos", "à mort les pédés" que je sache ! Point d'homophobie donc, ce monsieur peut sortir des jupons de sa maman sans souci. Le réveil des consciences doit se faire partout, même chez certains homosexuels chrétiens qui semblent n'avoir rien compris au débat. Je ne sais pas si ce billet est un fake comme le miens, pour rigoler, ou s'il est vrai, mais le fait qu'il soit mis sous mon faux article me fait penser que c'est un faux. Dans le doute, je m'amuse à répondre au comm' quand même: en quoi un couple gay est-il comparable au couple homme/femme que formaient Joseph et Marie qui n'ont privé aucun enfant de son papa ou de sa maman, n'ont fabriqué aucun enfant mais l'ont reçu comme un don ? Je ne comprends pas la comparaison. ça n'a tellement rien à voir. Là où un couple homme/femme recevait la délicate mais puissante mission d'éduquer un Dieu fait homme, dans l'exemplarité de leurs rôles respectifs, dans l'amour propre à cette altérité des sexes et cette complémentarité qui n'est pas comparable à l'amour alteregoïsé de personnes de même sexe, on voudrait comparer cette sainte famille à un couple d'homosexuels qui fabriquent des enfants à l'autre bout du monde, moyennant finance et marchandisation du ventre des femmes, et prouvant à quel point ils méprisent les femmes ? Ce n'est pas sérieux voyons.
      Non ce monsieur ne peut pas être chrétien, communier, vivre dans l'Eglise, et montrer à la fois un énorme mépris pour l'humain, l'enfant qu'il privera d'une mère, et la femme, en cautionnant la traite des pauvres. On est chrétien pas crétin, faut arrêter les comparaisons à deux balles et les confusions.

      Supprimer
  2. « amour alteregoïsé de personnes de même sexe »
    C'est sûr que si on considère l'amour entre deux personnes de cette manière là parce qu'il se trouve qu'elles sont de même sexe...
    Au moins votre position est plus claire ainsi. Il parait qu'il ne faut pas prononcer le mot « homophobie », les gens s'énervent, pourtant de fait, si vous voyez des cas psychologiques et des maladies au lieu de voir des êtres humains et l'œuvre de Dieu...
    « Non ce monsieur ne peut pas être chrétien, communier, vivre dans l'Eglise » Vous parlez de mépris et vous lui refusez d'être chrétien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un fait concret que l'amour entre personnes de mêmes sexes soit différent de l'amour entre personnes de sexes différents. Je n'ai pas dit qu'elles étaient incapables d'aimer ni qu'elles ne savaient pas s'aimer ! Bien sûr qu'elles s'aiment et que leur amour est réel ! Je dis juste qu'il n'est pas le même que l'amour entre deux personnes de sexes différents.
      Dans un cas on aime l'autre en miroir, avec ce mot latin que j'ai sorti de mon chapeau et qui ne vous a pas plu (car pas compris je pense, excusez-moi). Dans l'autre cas, on aime quelqu'un qui est intrinsèquement différent de soi et qui n'est en rien notre miroir. C'est un amour plus compliqué et donc plus exigeant. Cette différence implique l'altérité puis, par conséquent, la complémentarité. Cette complémentarité est naturellement féconde (un pénis et un vagin sont des preuves tangibles et visibles de cette complémentarité biologique et l'union des deux aboutit à une procréation, une vie quoi). La non complémentarité ne prévoit pas la procréation ni la vie, elle est dite non féconde. Pas comparable avec un couple homme/femme qui serait stérile pour des raisons médicales et physiologiques. Leur complémentarité, elle, persiste, ce n'est pas quelque chose qui change au gré d'une simple volonté.
      Il est facile de dégainer le mot homophobe quand on ne sait pas quoi dire d'autre. Moi je vous invite à la réflexion, et vous vous tirez des conclusions hâtives sans même gratter un peu plus. Je ne cherche qu'à comprendre cet amour qui est étranger pour moi qui ne le vis pas en personne, et je me réfère à des personnes qui ont étudié la question, puisqu'étant elles-mêmes homosexuelles. Philippe Ariño me semble l'exemple parfait de la personne qui vit son homosexualité dans la pleine communion avec l'Eglise. J'ai lu un de ses livres et je trouve très intéressant, je vous invite à en faire de même. Il est vraie que je suis dure dans ma façon de considérer si une personne vit en communion ou pas avec l'Eglise, mais n'importe quel prêtre, aussi charitable soit-il, serait obligé de parler de péché si péché est constaté dans la manière de pratiquer l'amour homosexuel. Ce n'est pas moi qui le dis. Après, si vous considérez que l'Eglise bâtie par le Christ puis par les hommes qu'il a choisis expressément pour assurer sa continuité, avec sa promesse de nous envoyer son Esprit pour nous guider, est totalement homophobe, soit...je ne peux pas vous forcer à voir les choses différemment, c'est votre choix de vous tromper sur elle, sur nous, sur moi.
      L'Eglise ne condamne pas l'homosexualité, lisez les textes, elle parle de péché quand celle-ci est mise en pratique dans une relation amoureuse forcément inféconde. Est-ce détester les homosexuels ou les condamner à mort que de leur dire qu'on reconnaît leur amour mais qu'on demande à ne pas le mettre au même niveau qu'un amour fécond d'homme/femme ? Est-ce détester les homosexuels de leur dire qu'ils sont fortement invités à vivre leur croix, comme tant d'autres dans d'autres domaines, en Chrétiens en suivant les préceptes de l'Eglise et donc du Christ ? Le Christ avait tout ce qu'il fallait pour se marier et avoir des enfants mais il a fait de sa vie un exemple de sainteté, seul sans compagne, plaçant sa mission au-dessus de tout ce que sa nature d'homme aurait pu lui dicter de faire. Laissant ses sentiments et sa libido de côté. Je vois que Philippe Arino est arrivé, justement grâce à sa foi en Jésus, à vivre cette abstinence sexuelle et sans en être malheureux, au contraire, il rayonne ! C'est un long chemin à parcourir, son témoignage à ce propos est passionnant.

      Supprimer
    2. Vous continuez à penser que je suis homophobe sincèrement ? Il se peut que je m'exprime mal ou maladroitement, mais en aucun cas je ne rejette, et jamais je le ferai, des personnes homosexuelles. J'ai trop de compassion pour ce qu'elles vivent. Et pour connaître des cas très proches, je ne vois pas de folles paradant à poil avec des déguisement ridicules dans la rue, mais des personnes blessées, qui souffrent de leur état de vie, et qui veulent vivre l'amour comme elles peuvent. En aucun cas elles ne réclament des droits ou des enfants, elles veulent surtout qu'on leur foute la paix. Et à cause d'une poignée de militants LGBT proches du parti au pouvoir, elles sont mises au grand jour et amalgamées avec ces militants qui ont des idées diamétralement opposées aux leurs. Dans les témoignages écoutés sur Homovox, j'ai eu la preuve qu'on pouvait être homosexuel et être contre la loi qui a été promulguée. Leurs arguments sont les mêmes que les nôtres, mais dans leur bouche je trouve cela encore bien plus louable et honorable, et je les admire de tout mon coeur.

      Supprimer
    3. Nul part je n'ai lu dans les Évangiles que le Christ posait une hiérarchie entre les amours...
      Les homosexuels aimeraient ce qui leur ressemble donc. Votre raisonnement, aussi longuement développé soit il, tient plus des préjugés que d'un regard objectif. J'en suis profondément navré.
      Si les homosexuels « souffrent », c'est surtout du regard qu'on leur porte. Plutôt que de la compassion, je suggère du respect et un regard d'égal à égal.

      Supprimer
    4. mais oui c'est ça, continuez à fermer la discussion alors que je tente de l'ouvrir péniblement avec vous. Croyez ce que vous voulez, moi je continue à chercher à comprendre, à observer, à écouter les témoignages, les analyses etc. Je préfère cette démarche humble de recherche et de compréhension plutôt que celle comme la vôtre qui condamne sans réfléchir et qui ferme toute discussion. Lisez Philippe Arino, sérieusement, sauf si vous êtes complètement hermétiques à ce que les gens qui pensent différemment de vous disent. Il est homo et chrétien, il ne détient pas la vérité, mais il explique bon nombre de choses. Pour info aussi, les Evangiles ne sont pas des livres qui dictent nos conduites, ils les inspirent. Si seuls les Evangiles suffisent à vivre comme des Chrétiens, à quoi sert l'Eglise, ses saints de tous les temps, ses martyrs, ses grands théologiens qui ont répondu à un nombre considérable de questions humaines que tout être se pose et qui ne trouvent pas réponse dans l'Evangile ? à quoi sert le Catéchisme de l'Eglise catholique, les encycliques si profondes et si riches ? Les avez-vous lues? Je le redis, avant de rejoindre les Cieux, Jésus nous a laissé en héritage son Esprit d'amour, l'Esprit Saint, celui qu'on prie pour l'élection d'un pape, celui qu'on prie avant chaque décision importante, chaque réunion, chaque moment où Il peut intervenir pour nous guider et nous dire ce qui est juste, ce qui est mieux. Si nous ne croyons pas en cela, nous pouvons en effet tirer un trait sur tout ce qui vient après la vie et la mort de Jésus, et s'en tenir à des phrases souvent difficilement compréhensibles si nous n'avons pas quelqu'un qui nous aide à discerner, à comprendre, à interpréter. Je ne sais pas comment vous faites sans aide. Bravo à vous ! Vous avez réussi à tout lire, tout digérer, tout faire vôtre, l'entreprise d'une vie pour la plupart des gens ! Chapeau.

      Supprimer
    5. Les homosexuels souffrent d'abord de leur incapacité à aimer le sexe opposé. Ensuite ils souffrent des insultes que les gens disent, souvent sans s'en apercevoir : tapette, lopette, tantouse etc. Le progrès c'est d'en prendre conscience et d'arrêter ces insultes homophobes qui émaillent notre vocabulaire. Le progrès c'est leur porter un regard d'amour plutôt que de mal les juger. Le progrès c'est aussi appeler un chat un chat, et ne pas avoir peur de parler de l'homosexualité et de ce qu'elle est. à force de ne pas vouloir en parler en vérité, on crée de vrais tabous, on empêche ces personnes de changer car oui, vous devez bien le savoir, certains sont homosexuels "à vie", d'autres le sont de façon passagère. Le tout étant de ne pas mettre une étiquette indélébile sur quelqu'un qui peut redevenir hétérosexuel. Vous suggérez un regard d'égal à égal, moi je suggère un regard d'amour et de compréhension, un amour qui ne ment pas non plus, qui ne se voile pas la face, qui n'enferme pas la personne dans une condition qui, comme je l'ai dit, peut être passagère. C'est malheureusement ce que vous faites, peut-être sans vous en rendre compte, sous couvert de charité ou de bienveillance. Attention, ne pas parler de l'homosexualité en vérité, traiter les gens d'homophobes sous prétexte qu'ils veulent parler d'homosexualité de façon différente de vous, c'est créer un tabou, une prison, dans laquelle vous enfermez les homosexuels. Vous desservez donc ces personnes en faisant cela. Moi au contraire je propose d'en parler en vérité, de parler de ce qu'elles vivent vraiment en profondeur, de les aider à mieux se connaître et mieux comprendre ce qu'elles vivent. Certaines s'en libèrent, parfois sur le tard. J'ai l'exemple de ce psy qui après avoir vécu toute une vie d'homosexuel, en pratiquant, a voulu sortir de cet état. Il a réussi à se faire aider mais a aussi mis en place des clés de travail, en tant que psy, pour pouvoir aider les autres à son tour. à 50 ans il a réussi son combat, il est redevenu hétéro, s'est marié et a maintenant des enfants. Voyez, tout ceci vous ne le permettez pas en enfermant les homosexuels dans leur état, en les encourageant à suivre leur tendance sans se poser de question, et en traitant d'homophobes ceux qui diraient qu'ils peuvent en sortir, qu'ils peuvent dépasser cela. Aider un homo est-ce homophobe ? Je pose la question. Et au fait, quand je dis "vous", ce n'est pas seulement vous, c'est tous ceux qui pensent comme vous et qui ne comprennent pas la manif pour tous et ses manifestants.

      Supprimer
    6. Le témoignage de Philippe Arino est intéressant. Mais n'accusez pas les autres d'intolérance pour autant.
      Vous savez, beaucoup d'homosexuels – peut-être même la majorité – vivent leur "état" de manière tout à fait apaisé. Leur vie professionnelle, amoureuse, familiale et spirituelle est probablement en tout point similaire à la vôtre.
      La tolérance c'est aussi accepter et reconnaitre que d'autres puissent aussi être heureux et accomplis, même si leur schéma de vie ne correspond pas exactement à celui que vous auriez choisi pour vous-même.

      Supprimer
    7. Je comprends votre point de vue. Je ne le partage cependant pas entièrement. C'est discutable. Je n'ai pas forcément les outils pour en débattre, c'est pourquoi je m'en remets à d'autres plus informés sur le sujet. Merci de cet échange.

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design