Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives


Mais où irais-je ?

J'ai beau me demander aussi ce que je fiche encore dans ce pays...la question est: où irais-je ? Dans quel pays serais-je plus heureuse ? Quel pays correspond à l'idéal vers lequel tend tout mon être ? La mondialisation a fait que, où qu'on aille, on retrouvera les mêmes choses choquantes partout.

Je rêve souvent de vivre dans un Etat qui serait conforme à mes convictions, convictions que je partage avec des millions d'autres personnes, mais qui ne plaisent pas aux autres millions de personnes qui vivent sur la même terre que moi.  Créer un nouvel Etat, une nouvelle société avec une charte éthique ?

La fuite: une mauvaise réponse.

Quand je réfléchis à cela, je me raisonne, je me dis que ce serait vraiment moche car je m'enfermerais avec des personnes identiques à moi, que je ne connaîtrais pas l'altérité, la différence comme source d'enrichissement humain, que je m’enferrais dans un mode de pensée unique sans jamais avoir cet électrochoc intellectuel ou moral provoqué par ceux qui ne pensent pas comme moi et qui est indispensable pour se forger sa propre opinion, son propre jugement et pour chercher la vérité et la justice.

Des gens ont déjà essayé de fuir pour se renfermer entre eux. ça donne les Hamiches aux Etats-Unis, ça donne à plus ou moins grande échelle: des sectes. Il y'a bien Auroville qui est une micro société et qui respecte une charte, mais j'y vois personnellement beaucoup de failles, même si l'idée fondatrice est très séduisante. 


Alors non, je ne partirai pas, je ne demanderai pas aux autres de partir non plus, même si j'aurai toute ma vie cette tentation de fuite. 

Parce que l'homme reste homme, où qu'il soit, de quelle condition qu'il soit. Ses défauts il les exportera avec lui. Les cupides resteront cupides, les méchants resteront méchants, les avares resteront avares, les menteurs resteront menteurs...Comment penser qu'en créant une nouvelle société ou une nouvelle nation, tous les défauts de l'humanité seraient gommés comme par enchantement ? C'est du fantasme, c'est irréalisable. L'imperfection est intrinsèque à l'homme, les Chrétiens appellent cette blessure "le péché originel", et de cette imperfection découlent plein de problèmes qui rendent nos vies si complexes et si compliquées.

Une vie meilleure ?

La vie que j'attends dans mon pays est une vie avec mes critères de perfection. Critères subjectifs donc, même s'ils se recoupent avec des millions d'autres personnes.

Une vie où la justice est vraie, transparente et efficace, et surtout JUSTE (donc surtout pas politisée). Une vie où ceux qui nous gouvernent ne le font pas pour le fric mais pour leurs convictions, pour l'intérêt de leur peuple, pour le service des autres.

Une vie où l'on n'invente pas des maladies juste pour pouvoir vendre de nouveaux médicaments, assurant ainsi aux laboratoires du travail ad vitam eternam, et un confort financier qui dépasse les limites du raisonnable.
Une vie où le mensonge n'existerait plus, sauf les tous petits minuscules que les parents utilisent avec leurs enfants pour avoir un peu de paix !!!

Depuis 6 mois que je bataille contre ce gouvernement et ses lois iniques, j'ai découvert un monde que je ne connaissais pas avant: la politique, parce que ça me paraissait tellement barbant que je ne voulais pas essayer de comprendre les mécanismes, ni même apprendre le nom des ministres et leurs fonctions (ça change tout le temps en plus!). Je savais juste que c'était des pourris mais sans plus.

Mais là, en voulant défendre une cause en particulier, j'ai bien été obligée de m'y intéresser de près, d'apprendre un nouveau jargon, de comprendre les intérêts qui motivent les uns et les autres. Et là, non seulement j'ai vraiment vu la pourriture, mais j'ai découvert le paquet de mensonges qui semblait être la base du système politique. Mais pas que ! Tous ceux qui sont autours aussi, les journalistes achetés par les partis politiques, leurs mensonges, leur manière de cacher les choses qui les dérangent (et donc la vérité), et tout ce monde-là m'a profondément écoeurée.
J'en suis même arrivée à somatiser dans mon corps, et il a fallu que je prenne un peu de distance pour ne pas me rendre malade.

Me lancer en politique ?

Non, décidément, je ne pourrai jamais entrer en politique, sauf si c'est une politique toute neuve et toute propre, défendue par une jeune génération qui en a marre de la corruption et du mensonge. Alors là oui, avec plaisir j'accepterais de prendre part à la vie de la Cité.

L'histoire du mur des cons, qui peut sembler anodine pour les personnes qui vivent encore dans des grottes, est une grave histoire. C'est ce qui m'a d'ailleurs poussé à écrire cet article. J'en suis encore toute retournée. Je ne sais pas quelles découvertes scabreuses nous allons encore faire sur le parti de gauche et ses syndicalistes verreux. Qu'ils soient en politique, dans la justice, dans l'économie, dans la défense...Pas un pour rattraper l'autre ! Les scandales éclatent jour après jour.

Alors attention, je ne suis pas en train de dire qu'à droite ils sont tous gentils, mignons et irréprochables. La corruption est absolument partout. Mais je dois dire que ceux qui creusent nos tombes, les fossoyeurs de la démocratie et du pays tout entier, ce sont les gauchistes. Et je ne comprends pas l'aveuglement de certains qui persistent à les aimer et les soutenir. à chaque fois qu'on repasse à gauche, en France, à chaque fois on s'en mord les doigts. Les lois votées sont toujours mauvaises. Mal ficelées, mal pensées, faites dans l'urgence et à toute vitesse, et toujours dictées par des idéologies et non de vraies et saines réflexions.

Je n'approfondirai pas ici le rôle crucial de la Franc-maçonnerie, qui au fond est celle qui décide de tout. Elle n'est ni de droite, ni de gauche, elle fédère tous les partis et tous les hommes politiques, c'est à elle qu'on peut directement imputer le malaise de notre société. Leur but premier: détruire la religion, surtout la religion catholique. Voyez comme la laïcité qui leur tient tant à coeur n'est pas là pour faire en sorte que toutes les religions coexistent en paix, elle est juste là pour les faire taire et les brimer. Mais je ne m'aventurerai pas sur ce sujet car trop dangereux. Ils sont comme Vol de mort. Il ne faut pas prononcer son nom car on risque des représailles ! Tant de bons hommes politiques en ont été victimes, pour avoir osé s'interposer contre leurs projets...Ils sont ou morts, ou démis de leurs fonctions avec des blâmes à vie, privés de leurs salaires, relégués aux petites affaires, cachés, pour eux finis les rêves de carrière...Ne pas obéir aux directives de la Franc-maçonnerie c'est prendre un risque considérable, pour sa vie professionnelle comme pour sa propre vie.

Être fier de son pays et s'engager

Redonner de la beauté et de la grandeur à mon pays, c'est ce que je souhaite de tout mon coeur. Pouvoir être fière de nouveau d'être Française. Qui aujourd'hui se sent fier ? Qui aujourd'hui donnerait sa vie pour son pays comme l'ont fait nos grands-parents, et avant eux tous nos ancêtres ? Je vous le dis: personne. Un récent sondage réalisé auprès des jeunes montrait que "51% des jeunes de 25 à 34 ans aimeraient partir vivre à l’étranger" et "seulement 36% des jeunes Français ont confiance dans l’avenir de leur pays, au lieu de 75% chez les jeunes en Allemagne et 67% aux Etats-Unis."

C'est parlant.

Alors que ferons-nous pour retrouver de la joie de vivre dans notre pays ? Que ferons-nous pour nous y sentir bien et vouloir y rester ? Que ferons-nous pour empêcher les mauvaises personnes de diriger notre pays ? Parce que voter ne suffit pas, il faut aussi s'engager en politique. On ne peut pas sans arrêt râler sans rien faire pour que les choses changent. 
Pour l'instant je ne m'en sens pas la force, mais peut-être que si je commence par de petites choses, au niveau municipal déjà, ou en soutenant un homme politique qui me semble plus proche de mes convictions, je pourrais déjà amorcer un début de contribution !

Et vous ? Que ferez-vous ?





4 commentaires :

  1. Merci cathy, un de tes plus beaux textes !

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'ai bien aimé ta verve une fois de plus ...d'habitude je lis (et j'aime) mais là en plus j'ai un peu de temps pour moi alors je dis merci de dire ce que je pense ...et ok avec toi pour rester et s'engager à fond dans ce qui te semble être juste : voter oui, et soutenir en effet .. aider les autres, donner du temps, de l'argent à ceux qui en ont besoin, se syndiquer ..il faut s'impliquer, et arrêter de dire "de toute façon ça ne changera rien" parce que c'est pas vrai !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait d'accord. Les pessimistes qui disent que tout est décidé d'avance et que ça ne sert à rien de se battre...je les plains.

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design