Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives

Quelle que soit la fête en question, c'est toujours le porte-monnaie qui trinque. 
La fête des mères, des grands-mères, des pères, pas des grands-pères (tiens ouais pourquoi pas eux d'ailleurs?), la fête du saint patron, Noël, les anniversaires de la famille et des amis, les mariages etc.

Tu fais vite le calcul.


Les occasions: 

Fête des mères: ta mère, ta belle-mère, à toi en faisant croire que l’initiative vient de tes enfants = 3

Fête des grands-mères: tes deux grand-mères et celles de ton mari = 4
je ne parle pas des grand-pères mais en même temps je ne suis pas pressée (toujours économiquement parlant)

Fête des pères: ton père, ton beau-père, ton mari en faisant croire que l'initiative vient de tes enfants = 3.

Ta fête (st patron), celle de ton mari, de tes deux enfants = 4 (chiffre qui peut être revu à la hausse si tu gâtes aussi ta fratrie, re ta maman, re ton papa, et les pièces rapportées, et pourquoi pas les amis aussi ?! ).

Noël: ta mère, ton père, tes frères et soeur, tes grands-mères, grands-pères (0 ici) tes neveux et nièces, tes amis, ton mari, tes enfants, ta belle-famille au complet enfants compris = 26

Anniversaires: tout le monde et plus = 30

Mariages = 2

Naissances = 4

St Valentin (on boycotte)

Et l'ambiance:

à Noël (sapin, guirlandes, décos de table...)
à Pâques (oeufs, décos, chocolats...)
à la Toussaint (fleurs sur les tombes...)
Si tu es païen: Halloween ( bonbons, déguisements, déco...)
aux anniversaires: gâteaux, bougies, déco, cartes ...
à mardi-gras: déguisement des enfants...

Je ne parle pas des autres fêtes religieuses ou non par manque de connaissance à ce sujet. Mais allez, pour un peu que tu aies des voisins concernés, ou une partie de ta famille, tu vas t'amuser aussi à débourser quelque chose pour participer à la fête.

Je crois que j'ai fait le tour. 
En calculant qu'on dépense en moyenne 10 euros pour un cadeau, je reprends les chiffres là-haut, 76 que je multiplie par 10 et nous obtenons 760 euros de cadeaux.

Pour l'ambiance, même en voyant à la baisse, je compte une moyenne de 40 euros par fête, ce qui nous amène à 200 euros.

760+200 = 960 euros
Je ne compte même pas le budget transport qui transforme un simple anniversaire ou un simple mariage en ruine à chaque fois car nous devons souvent traverser la France et en famille...

En un an, on claque en moyenne 960 euros, soit 80 euros par mois de cadeaux/déco.

Evidemment, sorti comme ça, ça parait énorme. Et puis on n'a pas forcément de fête à faire tous les mois, mais quand ça se présente, il faut payer la douloureuse et ces mois-là on le sent bien passer...On se rend mieux compte de cette folie quand on mensualise. C'est dingue.

Alors oui, bien entendu, c'est un choix. On le fait parce que ça fait plaisir de faire plaisir, qu'on est aussi gâtés en retour. On ferme donc un peu les yeux sur ce carnage financier.

Mais quand même, cela me fait réfléchir...Est-ce bien raisonnable ? à l'heure où nous sommes en crise, ou nos budgets vacances se réduisent comme peau de chagrin, déjà que ce n'était pas brillant. à l'heure où on sait qu'on doit raboter sur le budget vêtements, nourriture, et sur l'inexistant budget loisirs...

Pourquoi s'évertuer à vouloir faire plaisir de cette façon ?

Quand on est petit, on fait un beau dessin et ça suffit. Quand on est étudiant, on ne fait rien parce que tout le monde sait qu'on n'a pas d'argent, c'est normal. 

Mais quand on travaille c'est une autre histoire. Plus d'excuses. Faut banquer !

Bref...Tout ceci m'amène à penser que nous devrions revoir notre façon de faire plaisir aux autres. Savoir ne pas faire de cadeau matériel à une personne ou alors savoir accepter de ne participer qu'à hauteur de 2 euros sur un petit cadeau commun. Accepter de passer pour un radin. Accepter notre condition qui ne nous permet pas de faire mieux. Chiner dans des objets d'occasion. Accepter de recevoir un cadeau chiné et d'occasion. Accepter de revoir notre conception du cadeau, de la joie de recevoir de petites choses, de petites attentions.

Le problème, c'est que quand les proches ne sont pas concernés par cette crise financière, ils continuent à faire de supers beaux cadeaux, et toi, en retour, tu ne te vois vraiment pas offrir une babiole de rien du tout, voire arriver les mains vides ou juste avec une bouteille de chez Lidl.

Comment surmonter cette crainte de passer pour un radin ? Comment accepter de donner peu ? Comment arriver à ne plus penser qu'on doit faire un cadeau à la hauteur des attentes de l'autre ?

Je n'ai pas de réponse, je n'y arrive pas vraiment. J'essaie toujours de faire un tour d'horizon dans la famille pour savoir qui veut quoi pour Noël par exemple, en précisant qu'on va être limités financièrement, etc. Mais faire des cadeaux sympas, qui collent bien aux goûts de l'autre, et pour 5 euros...c'est faisable... mais c'est une véritable prise de tête, et quand on a une grande famille/belle-famille à gâter, c'est dur, très dur. Je n'ai pas envie de revivre ça chaque année, ça m'angoisse à chaque fois. Certains ont opté pour le tirage au sort, pour gâter une personne et pas tout le monde, mais ce n'est pas toujours bien perçu non plus par tout le monde.

Mais vous vous voyez, vous, arriver à Noël dans votre famille les mains vides ? Moi non, j'en suis incapable, même en me raisonnant, il faut que je fasse des cadeaux. 
Il y a des gens qui s'endettent réellement pour les fêtes de fin d'année. Ce n'est pas normal d'en arriver-là.
Il faut en discuter autour de soi, en famille, mais aussi avec les amis. Dire qu'on ne peut pas faire grand chose, mais que d'être là, ensemble, autour d'un gâteau, c'est déjà tellement bien ! Et suffisant !

Ce n'est pas si simple, je sais.

La société de consommation

Si on se sent si obligé de faire des cadeaux qui ont un coût financier plus ou moins conséquent, c'est peut-être parce qu'on est tous convaincus que le bonheur et l'amour passent par des présents ?

Si je vous disais pour la fête des mères de choisir entre un cadeau acheté et une journée toute simple mais remplie d'attentions pour vous faire plaisir, avec petit-déjeuner au lit, interdiction de ranger ou faire du ménage, interdiction de préparer le repas, se laisser servir, avoir des petits dessins et petits mots doux, un petit massage maison, etc. 
Sincèrement, que choisiriez-vous ?
Moi je choisirais la deuxième réponse. Parce que je m'en fiche qu'on me couvre de cadeaux qui ont un certain coût. Je préfère qu'on m'aime, qu'on me le fasse sentir, qu'on me traite comme une princesse.

Au lieu de donner de son argent avec ce risque de se mettre dans un embarras inavouable, on peut donner de son temps, de sa présence, des petites attentions, prendre exceptionnellement du temps pour concocter un bon petit repas, de bons petits gâteaux, proposer de prendre le relais avec ses enfants pour la soulager au moins une journée, etc. 

Si une personne me disait: "pour ton anniversaire, je t'offre de te garder tes petits une journée, ou un week-end, pour que tu puisses faire ce que que tu rêves de faire seule, te retrouver avec ton mari rien que pour toi, vous retrouver tous les deux, vous faire un ciné ou que sais-je, je vous assure que je serais la plus heureuse du monde !

En fait, en se creusant un peu les méninges, il y a moyen de trouver ce qui pourrait vraiment faire plaisir à l'autre, et qui ne coûte rien ou presque rien. 
Par contre, cela implique de donner de son temps, de donner de soi-même, de donner de son savoir-faire. 

D'autres idées ? 

- Peindre un vieux pot de fleur et y semer quelque graines qu'on fait pousser avec amour (fleurs, tomates, etc) et offrir le fruit de notre travail et de notre patience !
- Mettre dans un joli bocal des petits cookies faits maison, avec une jolie étiquette.

- Coudre un sac, une robe, que sais-je !

- Rendre un ou des services qui soulageraient clairement la personne comme repasser son linge ou l'aider dans sa déco, lui revernir un meuble, etc.

- ...

Et vous ? Que pensez-vous de manifester son amour de cette façon plus simple, moins coûteuse en sous mais plus coûteux de sa personne ? Loin de l'idée de ces pubs qui veulent nous faire croire que pour gâter maman et montrer à quel point on l'aime il faut lui offrir le plus beau des cadeaux: un bijou, un voyage, un spa...

Comment envisagez-vous la fête des mères qui arrive à grands pas ?

2 commentaires :

  1. j'aime ton article, c'est tout vrai tout ça !
    moi perso je traque les bonnes affaires ! les ventes privées, les promos et j'achète régulièrement j'ai toujours des petits cadeaux d'avance... mais bon c'est vrai que même en fessant attention ça reste un budget !
    Pour la fête des Mamans, j'ai invité la mienne et on passera une belle journée en famille, je crois que c'est le plus important d'être avec sa maman ce jour-là <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire. Amuse-toi à faire le calcul, grosso modo bien sûr, pour savoir combien tu dépenses par an. Au début je voulais écrire un billet sur le thème de la pub qui nous fait confondre amour et argent. Et puis ça a dévié et je me suis amusée à faire ce calcul de dépenses cadeaux, et là, paf, ça m'a scotchée, je ne m'attendais pas à cette réalité. Bref. C'est comme ça ! Bises et d'avance bonne fête des mères !

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design