Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives





Le journaliste Clément Weill-Raynal, qui avait étalé au grand jour le fameux "mur des cons" du Syndicat de la Magistrature (gauche corrompue et intouchable), a été mis à pied avec suspension de salaire par la direction de France-télévisions, pour une durée de 7 jours à compter d'aujourd'hui.

Une sanction que ce journaliste conteste haut et fort. 
Légalement parlant, il n'a rien fait de mal, contrairement à ce que prétend la direction. Il est tout à fait dans ses droits. Et c'est pour cette raison qu'il passera par la voie légale pour contester cette injustice.


Résumé de tous les épisodes de cette affaire:


24 avril 2013 : "C'est un magistrat qui a fait cette découverte. Accompagnant un collègue au siège du Syndicat de la magistrature à Paris, ce juge apolitique et non syndiqué a eu la surprise de constater la présence d'un gigantesque panneau dans la salle principal du local syndical, surplombé d'une affichette sur laquelle était écrit "Mur des cons".

[...]

Le Mur des cons du Syndicat de la magistrature semble constituer bien moins un "tableau de chasse" réunissant ceux qui ont déjà eu à connaître des foudres de la justice, qu'une future charrette de justiciables qui auront peut-être du souci à se faire le jour où d'aventure ils se retrouveraient devant les tribunaux. Qu'ont donc en effet les syndicalistes-magistrats à reprocher à Etienne Mougeotte, Yves Thréard, Patrick Le Lay, David Pujadas, Alexandre Adler, François Baroin, Luc Chatel… qui n'ont jamais été condamnés, si ce n'est de ne pas être suffisamment porteurs des valeurs de gauche et d'extrême gauche dont le Syndicat de la Magistrature se fait le porte-étendard ? 

[...]
"Saisi par la ministre de la Justice Christiane Taubira, le Conseil supérieur de la magistrature refuse de rendre un avis au sujet de l'affaire du Mur des cons, au motif que se prononcer sur ces faits "excéderait la compétence que lui reconnaît la Constitution".
[...]

"Toujours est-il que quand l’huissier s’est rendu au Ministère de la justice, on lui a répondu que le mur avait été démonté. Hors, au moment où j’ai sollicité cette ordonnance, la ministre Taubira avait déjà, sur questions de l’opposition à l’Assemblée nationale, indiqué aux éventuels injuriés qu’ils avaient le loisir de saisir la justice d’une réclamation. Elle-même avait d’ailleurs décidé de saisir le Conseil Supérieur de la Magistrature, tant est si bien qu’inévitablement, les magistrats du SM ont commis le délit de disparition de preuve. Puisque c’était bien l’objet du délit qui avait disparu. Et donc un magistrat plus qu’un autre est censé respecter la loi."

[...]

"On y découvre, que le seul coupable des égarements magistraux s'appelle : Nicolas Sarkozy. Oui, vous avez bien lu, c'est Sarkozy, qui par sa politique systématique de supplices, de sévices et d'humiliations infligés aux juges les aura plongés « dans la crise de nerfs ». Dès lors, le mur litigieux relèverait, je n'invente rien, « d'une réaction hystérique » ou d'un « maraboutage » au cours duquel les victimes se défouleraient en « enfonçant des aiguilles dans la photo de leurs adversaires »."


[...]
"France 3 a annoncé ce lundi l'ouverture d'une procédure disciplinaire, "suite aux premiers éléments de l'enquête interne menée à propos de la vidéo dite du mur des cons", à l'encontre de son journaliste Clément Weill-Raynal, qui "après avoir tourné cette vidéo au cours d'un reportage pour sa rédaction, a fait le choix d'en dissimuler l'existence à sa hiérarchie".



La suite vous la connaissez.

Il y a ceux qui en sont fiers (à gauche évidemment!) et ceux qui sont outragés et dénoncent cette ignominie (à droite!).


Le témoignage d'un des "cons" du mur :
Philippe Schmitt, père d’Anne–Lorraine assassinée le 25 novembre 2007 par un récidiviste, déclare :
"Parent de victime, c’est avec stupeur et un profond dégout que j’ai constaté la présence de ma photo sur le « mur des cons » du Syndicat de la Magistrature, proche du pouvoir.
Même si j’ai – et je ne le regrette pas – critiqué les libérations irresponsables de violeurs récidivistes, le laxisme de certains juges d’application des peines, j’estime totalement indécent d’être traité ainsi par ces « magistrats, eu égard à notre histoire familiale. Mon seul tort, je l’avoue, est de ne pas me résigner à ce que d’autres enfants subissent le martyre d’Anne – Lorraine ! A travers cet acte, c’est la mémoire de notre fille qu’on insulte, ce sont aussi toutes les familles de victimes qui peuvent ainsi constater le mépris et la haine que ce syndicat de magistrats éprouve à leur égard.
Sur ce mur, il n’y a pas de photos de criminels, de violeurs ou de pervers mais il y a les photos de plusieurs pères de victimes. Quelle attitude indigne ! Dès ce soir, j’ai chargé notre avocat, maître DRYE du barreau de Senlis, d’étudier les suites judiciaires à donner à cette lamentable affaire. Quand on sait que les membres de ce syndicat « peuplent » le cabinet du Garde des Sceaux, il y a de quoi s’inquiéter !"

La vidéo qui dérange



Pour soutenir ce courageux journaliste (je vous ai dit qu'aujourd'hui, défendre la vérité impliquait un certain héroïsme?) vous pouvez signer la pétition.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design