Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives

Alors voilà, j'ai un gros dilemme. J'ai besoin de votre éclairage.

Je viens de recevoir un mail personnel qui m'annonce la naissance d'une petite fille, me demandant mon adresse postale pour recevoir le faire-part. La-dite petite fille est née il y a deux mois, et la pièce jointe montre un papa heureux avec ses deux petits amours dans les bras, la grande soeur et la nouvelle petite soeur. 

Scène très touchante. 

D'autant plus que ce papa nous lui portions beaucoup d'intérêt et d'amitié, et à son épouse aussi même si c'était moins chaleureux de sa part, mais ça nous le respections sans aucun problème.

Pourquoi je parle au passé?

Hé bien parce qu'un jour, il y a 2 ans, après être venus au pot pour le baptême de notre fils, ce couple a disparu de la circulation. Sans explication.

J'étais, comme d'habitude, celle qui leur envoyait un mail tous les mois pour prendre des nouvelles et j'insistais toujours pour qu'on se voit. Ils ont eu une première petite fille, nous étions ravis et partagions leur joie. Pas d'invitation pour le baptême (juste la cérémonie j'entends), nous l'avions appris par la feuille de chou de la paroisse. J'étais un peu déçue mais j'avais quand même pris la peine de les féliciter.

Par la suite ils nous ont invité 2 fois en un an pour un goûter. C'était sympathique. Entre nous ça semblait bien accrocher. L'idée de venir chez nous semblait un peu difficile pour eux. Pourtant ils avaient réussi à venir pour un anniversaire de mon mari, et puis pour notre déménagement.

Au départ de cette amitié, le premier pas était venu de lui. Croyant pratiquant, il venait toujours nous saluer à la fin de la messe. On se disait qu'il devait chercher des amis jeunes, ce qui dans la paroisse était une denrée plutôt rare. 
Au bout de la deuxième fois, ravis, nous l'avons laissé entrer dans notre vie et nous avons ouvert notre porte à cette nouvelle amitié, avec un grand plaisir, car ici dans la région ce n'est pas évident de lier amitié en partant de 0. 

Les échanges étant très sporadiques, il était difficile d'approfondir cette amitié, de vivre des choses ensemble, sortir ensemble etc. ça ne semblait pas les intéresser plus que cela, alors que nous, enfin moi surtout, j'étais plutôt dans l'attente de partager des choses avec eux. Je voyais déjà nos enfants jouer ensemble, les goûters, les piques-niques, les barbeucs, les sorties...se rendre service aussi. Je leur avais proposé de garder leur petite en attendant qu'ils trouvent une bonne nounou près de chez eux. Les rares fois où nous nous sommes vus, pourtant, le courant passait super bien, c'était d'agréables moments.
Leur conception de l'amitié semblait ne pas correspondre à la nôtre. Pour nous, des amis se sont des gens qui se fréquentent assez régulièrement, tout en respectant la vie et les obligations de chacun. Pas des amis kleenex ou fantômes.

Lasse de faire toujours le premier pas pour prendre des nouvelles et pour lancer des invitations, un jour, j'ai dit à mon mari : 

"j'arrête l'amitié à sens unique. Je n'envoie plus de mails et on verra s'ils s'intéressent un peu à nous, pour une fois, et s'ils nous écrivent (ou nous appellent, peu importe)". 

Voilà. 
ça fait donc 2 ans que j'attends...ou plutôt que je n'attends plus ! Pour être exacte. Après avoir été amère en voyant qu'ils avaient coupé les ponts, sans raison apparente, sans explication (qui aurait pu nous aider à comprendre), je m'étais faite à l'idée qu'avec eux c'était fini...Mais ce mail apparaît comme par enchantement et me perturbe. 

Ce n'est pas la fin du monde, il y a des choses plus graves dans la vie, je sais je sais ! Mais ça me taraude. Si au début j'ai voulu mettre le mail à la poubelle sans répondre, je me suis dit que ce n'était pas correct, et qu'en tant que chrétienne je devais pardonner et effacer ces mauvais sentiments, pour repartir à 0. C'est peut être le sens de ce mail d'ailleurs. Mail qui vient nous demander aussi des nouvelles et souhaite que nous allions bien.
Mais est-ce que ce n'est pas prendre le risque de me faire de nouveau de faux espoirs et d'avoir à en souffrir encore ? J'ai toujours fui les amitiés anormales, blessantes ou envahissantes, pour me protéger car je suis trop sensible et j'ai du mal à dire non une fois que mon amitié est donnée. 

Alors j'en ai parlé à monsieur chéri, qui a eu la même réaction que moi au début, puis s'est ensuite interrogé sur le sens de revenir après 2 ans d'absence pour nous annoncer une naissance. Il me suggère de répondre gentiment que nous sommes heureux de cette nouvelle et d'en profiter pour demander le pourquoi de cette longue absence (et pas seulement "quelques temps" comme écrit dans le mail !)


J'ai donc plusieurs possibilités qui s'offrent à moi. Et je vais vous demander votre contribution pour savoir ce que vous feriez à ma place ! 

(normalement vous devez voir un petit widget de sondage ici, si ça ne marche pas, cliquez sur ce lien, merci !)





4 commentaires :

  1. moi qui suis curieuse de nature, et qui n'attends rien d'eux, j'enverrais une réponse en disant que je partage leur joie, et que je serais heureuse de pouvoir les revoir ...si vraiment ils restent aux abonnés absents je coupe les ponts pour de bon ..s'il répondent, alors c'est à voir ...peut être ont ils une bonne raison ? dépression de monsieur ou madame ..problèmes de famille etc.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que j'ignore ce qui a pu se passer...C'était peut-être qqchose de grave en effet...

      Supprimer
  2. Sur les conseils d'une amie, je donne désormais 3 chances aux gens de se racheter. 3 fois où je ne dis rien. Au bout de 3 fois sans réponse ou excuse valable pour ne pas se voir, je passe mon chemin. Je laisse ma porte ouverte mais je ne fais plus de proposition. Et je fais presque comme si de rien n'était si jamais la tendance s'inverse. Les gens peuvent changer, heureusement ou bien avoir une bonne raison d'avoir agi de la sorte précédemment. Mais je reste dans ce cas sur mes gardes et laisse comprendre que je ne suis pas dupe d'un certain opportunisme (je hais l'opportunisme) en laissant un peu de distance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais ça me parait pas mal ça. Je suis aussi du genre à donner beaucoup de chances, jusqu'à ce que je sens que ça pourrit mes sentiments et que ça me rend trop triste. Par contre faire comme si de rien n'était...ça va être difficile. Je vais voir si j'y arrive...Et oui je resterai forcément sur mes gardes car quand les sentiments ont déjà été blessés par le passé, c'est un automatisme ! Chat échaudé craint l'eau froide !!

      Supprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design