Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives

pouce en bas : on l'achève, pouce en haut: on lui laisse la vie sauve. L'empereur décide.

Vincent Lambert va mourir. On va arrêter de lui donner à manger et à boire jusqu'à ce que mort s'en suive. Décision rendue par les 17 membres du Conseil d'Etat.

Par amour. Par dignité.
L'amour (?) de sa femme dicte qu'il faut le tuer. 
L'amour de sa mère dicte qu'il faut le maintenir en vie. Son fils va souffrir le martyre avant de mourir.
Vincent aurait dit (a-t-on des preuves ou est-ce une idée de sa femme pour se libérer de ce poids et enfin pouvoir refaire sa vie ?) que si cela arrivait un jour il ne voulait pas être maintenu en vie. Il n'avait pas dit qu'il ne voulait pas mourir de faim et de soif, du coup, ben tant pis pour lui. Il aurait du rendre ses volontés plus claires. Les Singes ont décidé, il crèvera de faim et de soif et pissétout. C'est ça la dignité en 2014. Un peu barbare mais bon...why not, il faut vivre avec son temps non ?

Qui de tous a raison ? Qui de tous a tort ? Qui a le droit sur cette terre de décider de cela ? C'est un tel poids que de décider de la vie ou de la mort d'un autre...et même de sa propre mort. Quand on souffre on dit des choses qu'on ne dirait jamais en temps normal. L'être qui souffre a-t-il encore toute sa raison ? On sait tous ce que c'est de regretter d'avoir pensé ou dit telle ou telle chose. Quand la douleur ou le mal-être est soulagé, les gens revoient leurs décisions...On sait aussi que le plus dur à supporter dans l'apparent manque de dignité c'est le manque de délicatesse des gens, du personnel, des proches, c'est le manque d'amour, d'amitié, c'est le sentiment de profonde solitude et d'inutilité. C'est le sentiment que les biens portants nous renvoient au lieu de nous convaincre du sens et de l'utilité de notre existence. L'abandon et le regard des autres est ce qui pousse les gens à demander la mort.

à boire, donnez moi à manger ! Pitié ! Personne ne m'entend...je suis seul, seul...

Aujourd'hui dans nos contrées personne ne sait plus ce que cela signifie mourir de faim. Demandez aux victimes de la guerre ou de la folie humaine dans certains pays.
Sentir sa langue gonfler et coller au palais jusqu'à l'étouffement. Sentir son estomac se retourner, s'auto-digérer. Sentir ses forces partir, ses muscles fondre, son estomac rétrécir, son esprit être embrouillé et sombrer dans un état de semi-conscience. Espérer de l'aide et puis ne plus pouvoir s'exprimer pour en demander. 



La dernière fois que Vincent est passé par là, c'était déjà suite à une décision du Conseil de l'hôpital avec l'accord de sa femme. En 2013. Il est resté 30 jours sans bouffer. Des larmes avaient coulé de ses yeux. Mais des connards ont dit qu'il ne ressentait rien, ce légume...

" Vincent, je lui essuyais ses larmes. Il a pleuré quand David est arrivé, il a pleuré quand Anne est arrivée. Il a pleuré, c'était pas des yeux collés, c'était des larmes », ont-ils notamment déclaré, contestant ainsi l'argument selon lequel il ne réagissait pas à son environnement. Elle affirme que le médecin lui a répondu qu'il s'agissait d'une conjonctivite."

Voilà. Un innocent va crever dans les jours qui viennent, dans d'atroces souffrances, et il y a beaucoup de connards dans ce pays pour dire que c'est mieux pour lui, qu'on fait ça par amour pour lui. Et ça me rend dingue.
Là j'ai juste envie d'un bon gros miracle comme la science a pu en observer des tas dans ce domaine, et que Vincent dise à tous les connards qui ont souhaité sa mort : "Allez au diable ! Je suis vivant! Et je remercie ceux qui ont fait en sorte que je puisse dire ces mots aujourd'hui, qui ont eu le courage d'affronter ma harpie de femme et mon vautour de neveu, cette horde de criminels que sont les médecins de cet hôpital et ces 17 Singes du Conseil d'Etat qui ont baissé le pouce vers le bas pour décider de mon sort publiquement".

Seigneur ! Donne un signe visible de ton amour pour Vincent, sauve-le des griffes de ces monstres. Libère-le de cet état de prison intérieure et montre au monde la puissance ton amour. Que la vie triomphe toujours sur la mort. Ainsi soit il.

Pour approfondir le thème et éviter de parler sans connaître le sujet : Note sur le cas de Monsieur Vincent Lambert par le Père Brice de Malherbe (tout est repris depuis le début avec les explications juridiques et scientifiques)

Articles sur le même thème : 

"(...) Nous assistons à un intéressant développement du meurtre par compassion: jadis, on éliminait bravement, sans merci ; maintenant, c'est au nom de la pitié, parce qu'il faut se justifier devant une conscience devenue historiquement chrétienne. Nous avons de plus en plus, selon le mot de Bernanos, «la tripe sensible et le cœur dur», si bien que vont se multiplier des homicides larmoyants. Enfin, dès lors qu'on est dans l'évaluation subjective, quelqu'un va se trouver digne ou indigne de vivre à partir des critères de performance actuels: quoi? Tu ne peux plus trimer ni consommer? À la casse! "
Euthanasie. Point de vue : Ne touchez pas l'Intouchable ! (de Philippe Pozzo di Borgo dont le témoignage a inspiré le film "intouchables")

« L’euthanasie pour tous » communiqué de presse de la Fondation Lejeune.


REIMS (51). Pour la première fois depuis plusieurs mois, Pierre et Viviane Lambert sortent du silence pour parler de leur avis sur l’état de leur fils, Vincent, en état de conscience minimale depuis 2008.

Ne commentez pas cet article si vous n'avez pas lu au moins l'un de ces articles ci-dessus, surtout le premier qui retrace l'affaire. Merci. (sinon je sais déjà où ça va mener et je voudrais éviter le carnage).

3 commentaires :

  1. Cette affaire me laisse un goût bizarre en bouche. On ne peut choisir pour les autres, mais sans instructions écrites, que faire ? Personnellement, sans interaction avec mon entourage (et de mon point de vue lointain, Vincent Lambert n'a pas d'interaction avec son entourage), sans possibilité de m'ouvrir vers le monde (ça se sent que je suis une mordue de lecture ?), je préfère qu'on me laisse mourir. C'est ma limite personnelle. Je devrais peut-être laisser un écrit pour en justifier plus tard...
    J'ai eu, en filigrane, à me poser la question pour mes enfants (ils ont eu tous les deux des malformations congénitales sévères et ont subi des opérations absolument pas anodines). Même si mon cœur de mère saigne en repensant à ces moments-là et à ce qui n'est heureusement pas arrivé, je sais, au plus profond de moi, qu'à la place de la mère de Vincent, j'aurai préféré que mon enfant décède, même aidé, pour pouvoir rejoindre Dieu plutôtque de rester à côté de moi dans un état pauci-relationnel.
    Je le redis, tout cela n'est que mon avis personnel, construit par les épreuves que j'ai vécu, par ce qu'ont pu enduré des amis. Ce n'est pas de mon avis que je déciderai pour tous.

    Le problème ici, bien plus que de décider de l'avenir de cet homme, est le problème d'une famille. Les parents auraient-ils été d'accord avec l'épouse et le neveu, cette histoire n'aurait pas été médiatisée. Il s'agit d'un problème de communication intra-familiale avant toute chose (et je pense aux familles qui se déchirent pour la garde d'enfants/petits-enfants... C'est le même problème pour moi). Personne n'a raison, personne n'a tort ou plutôt je comprends les différents points de vue...

    Anne

    P.S. : une chose me chiffonne quand même... Vous demandez des échanges dans le respect et la bienveillance et j'espère que ce que j'ai pu écrire (et chaque mot a été mûrement pesé) est dans cet optique. Mais à côté, vous traitez les proches de Vincent Lambert d'harpie ou de vautour... Eux ne méritent-ils donc pas le respect parce qu'ils sont d'un avis très différents du vôtre ?

    P.P.S. : je me suis mis en anonyme n'ayant pas d'URL à noter, mais j'ai marqué mon prénom plus haut. L'anonymat est donc loin d'être total et si vous me le demandez, je peux vous fournir mon adresse mail par message privé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne pour votre commentaire. Tout à fait respectueux. Je demande cela car parfois je me fais traiter de "pétasse" directement, sans bonjour, sans argumentation, la personne vient poser sa crotte sur mon blog et repart. Ce blog qui est avant tout mon espace de réflexion ouvert à qui veut bien y contribuer dans un esprit de respect. J'y dis des choses fortes, souvent sous le coup du ras le bol et de la colère. Ce qui fut le cas en rédigeant cet article suite à la nouvelle. J'y suis allée fort vous avez raison. Cependant ils ne me liront jamais, je ne suis qu'un point dans l'océan de la blogosphère. Si j'avais du écrire pour un journal, j'aurais été professionnelle et aurais gardé pour moi mes sentiments. Ici par contre, je les étale. ça fait du bien, ça ne leur fait pas de mal, et en même temps ça permet de susciter des réactions comme la vôtre ce soir. Merci donc de jouer le jeu en apportant votre expérience. Comme ce sujet est vaste et long, je vous répondrai à tête reposée car il se fait tard. Si vous mettez votre mail à la place de l'url ça ne marche pas ? En fait je ne m'intéresse pas à votre adresse mais c'est que si vous voulez être prévenue de mes réponses, il me semble que vous devez la mettre. à moins que vous ne cochiez juste la case au dessous de ce commentaire et qui dit "m'informer". Essayer l'un ou l'autre.

      Supprimer
  2. "Voilà. Un innocent va crever dans les jours qui viennent, dans d'atroces souffrances, et il y a beaucoup de connards dans ce pays pour dire que c'est mieux pour lui, qu'on fait ça par amour pour lui." ... devrais je en conclure que je suis une connasse? tu y vas fort Stéph :O

    RépondreSupprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design