Qui est Stephix ?

33 ans, maman de trois enfants de 7 ans, 4,5 ans, et 19 mois + 1 BB en route ! Working mama en freelance après 5 ans de congé parental. Heureuse de cette expérience, d'avoir été aussi disponible pour mes petits et d'avoir enfin réalisé mon projet: allier travail et vie de famille tout en restant chez moi. Sur facebook vous me retrouverez en cherchant "les blogs de stephix", parce que j'en ai 4 et j'ai voulu les regrouper. Bonne lecture et surtout bons échanges!

[Lire la suite...]

Fourni par Blogger.

Le Top 8

Recherche

Archives

Alors, voilà, j'ai laissé passer un peu de temps avant de parler de cette rentrée, parce que je voulais avoir un peu de recul pour donner mes impressions.

1 - De l'école publique sous contrat à l'école libre et indépendante (privée hors-contrat).

Pour ceux et celles qui me suivent régulièrement (sur FB aussi), vous connaissez mes idées, ce que je pense de l'Education Nationale, ce qu'elle devrait être (Instruction Publique),
ce qu'elle ne devrait pas être (Education politisée des masses + courant libérale libertaire + idéologies décadentes),
et donc, voyant la rentrée se profiler sous de mauvais auspices (école le mercredi + TAP payants/horaires de merde à gérer + Idéologie marxiste et féministe du "genre" dès les petits classes + interventions non contrôlées des associations Lesbiennes, Gay, Bi et Transexuelles accréditées par l'Education Nationale ayant déjà choqué nombres d'élèves l'an passé etc.),
j'ai supplié le Ciel de nous venir en aide et de nous permettre de sortir notre fille du système.

Il n'était pas question pour moi de faire l'école à la maison (manque de patience et de matériel adapté + peur de la rendre asociale et de ne plus avoir de vie), mais mon cœur inquiet de mère était prêt à s'y résoudre si vraiment nous ne trouvions pas les moyens de la scolariser dans du hors-contrat coûteux.

Ouf, le Ciel a répondu à nos prières.


Une personne généreuse et complètement convaincue du bienfait de ce genre d'écoles a décidé de nous aider. Oui bon, parce que 190€/mois sans aucune aide de l'Etat, avec 1 seul salaire + un congé parental, ce n'était pas possible ! Heureusement, l'école étant une association, elle est habilitée à recevoir des dons, et donc, qui dit don dit déduction fiscale, donc moins d'impôts pour les donateurs. C'est donc tout bénef, pour les parents et pour la personne qui aide. 

J'assume complètement mon côté mère militante et mère poule, et clodo-bourge aussi (un néologisme familial inventé par mon frangin et qui résume bien notre mode de vie !). Je veux le meilleur pour mes enfants, je ne les ai pas mis au monde pour leur offrir de la daube ou de la semi-daube. Mes parents ont été un exemple dans ce domaine, car malgré un petit salaire instable et 4 enfants, après avoir revu au plus bas tous les budgets (vêtements, bouffe, loisirs, vacances) ils arrivaient à nous payer à chacun de bonnes écoles pour le primaire et le secondaire. Evidemment ils ont pu compter sur l'aide de personnes généreuses, car dans ces écoles, les parents les plus aisés donnaient plus afin de couvrir la scolarité des familles en difficulté. Un bon esprit chrétien. Pour mes parents, ce qui comptait le plus c'était que nous ayons du plomb dans la tête, une colonne vertébrale solide, le reste, l'apparence, les loisirs, c'était secondaire. Même si au fond ils auraient voulu nous offrir plus, ils se sont rendus à l'évidence qu'on pouvait être heureux sans la dernière Nintendo, sans partir en vacances et sans avoir des fringues neuves. L'essentiel étant de cultiver un bon esprit de famille, et ça a bien marché.

Voilà pour la longue mise en bouche, histoire de resituer la rentrée de ma fille. 

2 - Particularités de cette nouvelle école

La rentrée au eu lieu jeudi 4 septembre. 
Horaires cool: 9h-12h15 / 13h30-16h30. 
Pas d'école le mercredi. 
Le matin les maîtresses enseignent les matières de base: Français et mathématiques, et l'après midi, les "Mamas" (mamans, ex instits) viennent enseigner les autres matières comme l'Histoire-géo, les Sciences Naturelles en suivant des méthodes qui ont fait leurs preuves. Il y a même du catéchisme, de la motricité, de la musique/chant et des arts plastiques. C'est varié.

Programme chargé, mais cool, sans pression et toujours en respectant le rythme de l'enfant. En quelques jours elle a déjà rempli ses cahiers d'exercices de maths (méthode de Singapour), fait pas mal de lignes d'écritures (méthode Jean-qui-rit), appris des poésies. Elle travaille quoi ! Et en plus, comme je peux rentrer dans la classe, j'ai accès à ses cahiers et je peux voir les progrès quotidiennement. Je sais ce qu'elle fait !! C'est dingue non ?

Avant (école publique), quand j'allais la chercher, la maîtresse ne disait rien ou juste un "ça va, ça s'est bien passé", et ma fille était incapable de me raconter ce qu'elle avait fait dans la journée, à part "on a découpé des feuilles"...Quoi, tu découpes des feuilles tous les jours ? Vous ne faites rien d'autre? - non. Ah si, on a chanté une chanson. - Cool...Ben vas-y chante ! - Jm'en souviens plus... Crise de larmes.

Bref, ça me hérissait le poil tous les jours. Elle n'était pas malheureuse, mais rien ne sortait de sa bouche et j'avais cette désagréable sensation de me contenter de l'amener à la garderie le matin et d'aller la chercher le soir, comme un paquet. Et rien dans le ciboulot. Exaspérant.

Contrairement au programme de l'Education Nationale, il n'y a pas qu'une méthode d'enseignement, mais plusieurs, qui ont été sélectionnées pour leur efficacité (Ker Lann, Jean qui rit, Singapour, Librairie des écoles, Histoire chronologique...). D'ailleurs, c'est la méthode syllabique qui est enseignée ici, et non la globale ou semi-globale.

En discutant avec une maman, elle me disait qu'elle devait amener ses enfants chez l'orthophoniste, en particulier pour l'aîné qui est dyslexique. Il a eu droit à la méthode semi-globale comme presque partout. Résultat, à 10 ans il doit réapprendre les bases chez l'orthophoniste avec la bonne vieille méthode syllabique. C'est grave.
Combien d'enfants échouent dans le cursus scolaire normal, même dans le privé sous contrat, uniquement parce qu'ils ont développé des troubles de l'apprentissage à cause de mauvaises méthodes d'enseignement ! Combien d'enfants pourraient retrouver la joie d'apprendre, ne pas être mis au rebut, et avoir toutes leurs chances de réussir s'ils avaient fréquenté les bonnes écoles et les bons enseignants !
Voilà la réflexion que je me faisais l'autre jour.


Voici l'affichette de l'école pour mieux la présenter :



Je pourrais en parler des heures, mais le plus simple c'est encore que vous alliez voir directement sur le blog de l'école, vous ne croyez pas ? ;)

3 - Stéréotypes rigolos

Il se trouve que pour baisser le prix de la scolarité, je me suis engagée à surveiller la cantine et la récré deux jours par semaine. 
C'est une expérience intéressante. Pas facile, car il faut de l'autorité et savoir gérer un groupe d'élèves de différents âges. Les plus durs étant les plus grands, les CM2 ! C'est une bonne bande de garçons vivant dans un monde imaginaire de pirates. Je pensais que ça leur passerait mais pour l'instant ils sont à fond dans ce thème. Au point que ce matin, avant de rentrer en classe, ils jouaient aux pirates dans la cour avec des déguisements. L'un avait la perruque rasta de Johnny Depp, l'autre le foulard noué derrière la nuque, et puis deux épées en mousse. 
Très intéressée par leur manège, je m'approche discrètement d'eux et observe. Ils ont enrôlé les filles. ça m'étonne mais je regarde les rôles qu'ils ont attribué aux demoiselles consentantes. Devinez ce qu'ils leur demandent de faire si elles veulent être sur leur bateau ?

---
---
---
---
---
---
---
---


He bien préparer les repas, faire le ménage et dormir....

Voili voilou...

...pendant que ces messieurs eux ont de grands rôles comme attaquer des bateaux ennemis, l'un perché dans l'arbre qu'il croit être un mât, les autres se battant comme des chiffonniers, et amassant des trésors (des cailloux et des vieilles herbes sèches). 

Ils m'amusent, dans cette cour vide et caillouteuse, ils arrivent à imaginer un grand bateau et déterminent avec précision où se trouvent les différentes parties, à quoi elles ressemblent, à quoi elles servent. Ils ont pris le temps de potasser un livre emprunté à la médiathèque sur les navires de guerre.

Mais cette histoire d'employer les filles pour les aider dans les tâches qu'ils n'ont pas envie de faire (ils ont quand même conscience que c'est indispensable pour leur aventure) et en plus de voir que les filles adorent ces rôles (sauf une qui a immédiatement rejoint le groupe des garçons et accepte d'être arrêtée, torturée, de se battre à leurs côtés etc), ça m'a fait doucement rigoler. 

Je repense évidemment à la Najat qui préfère voir des garçons donner le bain à leurs poupées et voir des filles faire les bourrines sur le terrain de sport. Sauf que dans la vraie vie c'est pas tout à fait comme ça ! Et il suffit d'assister aux jeux des enfants, qui même sans rien, sans matériel, arrivent à s'attribuer des rôles et utiliser des jouets imaginaires qui correspondent surtout à ce qu'ils aiment, pas à ce qu'on leur a dit de faire. 
Voilà, sur un groupe de 6 filles, 1 seule aime les jeux de garçons, les 5 autres sont toutes calmes, préfèrent s'asseoir que de courir, jouent aux little poneys, au cheval, et sont satisfaites de faire le ménage sur le bateau pirate. Qu'est-ce qu'on va faire ? Les empêcher d'aimer ça ? Les forcer à courir et se taper dessus avec des épées en mousse pour qu'elles comprennent qu'elles ont le droit d'être des hommes comme les autres ? Mais LOOOOOOOL ! Ils sont tellement plus heureux qu'on leur foute la paix ! Que chacun se sente libre d'aller vers les jeux qu'il aime et BASTA ! Ainsi on les respecte vraiment, sans forcing. 

Conclusion

J'ai terminé mon roman sur la rentrée de ma fille. Je suis tellement heureuse de lui offrir un cadre rassurant et épanouissant pour grandir. Je ne pouvais pas rêver mieux. 
Et vous ? Vous rêvez de quoi pour vos enfants en cette période de crise (crise financière, morale, scolaire, etc) ? 
Pour vous dire le fond de ma pensée, j'ai l'impression que les parents ne prennent pas très au sérieux tout ce qui se passe et sont très passifs. Ils ne se battent pas beaucoup pour leurs enfants...Et ça me désole un peu...Ils font souvent passer leur confort personnel avant le bien être de leurs enfants...c'est triste. 
Je félicite tous ceux qui se battent, se lèvent le week-end et font des centaines de kilomètres au lieu de se reposer, que ce soit à la Manif pour tous, aux manifestations des Gilets Jaunes contre la Réforme des rythmes scolaires, et puis dans d'autres domaines aussi comme la santé avec ces parents qui font la grève de la faim pour qu'on leur rende le service oncologique pour enfants à Garches qui faisait tant de bien. Chers parents, nous avons tous un motif de nous battre pour nos enfants, parce qu'ils sont la prunelle de nos yeux, et que même si certains ont des défauts inhérents à leur âge, leur caractère, etc, nous ne seront jamais des parents accomplis si nous ne donnons pas le meilleur pour eux. 
Et un enfant a besoin de sentir qu'on est là à 200% pour lui.

2 commentaires :

  1. Très sympa et marrant. Ca me fait penser à une amie bobo de mon homme qui avait prohibé les armes de tous genres chez elle... et s'est retrouvée avec des constructions hyper sophistiquées de mitraillettes en légo :°))))
    (Je garde aussi clodo-bourge qui m'a fait poiler et colle pas mal à mon cas).
    Bravo pour l'aventure de l'école, itou pour nous, on est passés du public centre-ville au hors-contrat banlieue pour le bonheur de tout le monde (sauf mois, 40 bornes par jour avec la cantine), c'est super, ça s'appelle l'école du Blanc-Mesnil et c'est ici : http://www.courscandelier.fr/courscandelierscolaire/

    Merci pour cette petite tranche de vie !

    RépondreSupprimer
  2. bravo d'avoir franchi le pas, ce n'est pas toujours facile, mais jusqu'à présent je n'ai vu personne se plaindre de ce genre de changement ! ça devrait motiver d'autres parents ! j'aime bien sur ton site cette phrase : "Tous les enfants peuvent réussir à faire de bonnes études à condition d’être dans une école dont le but principal est d’instruire les enfants."

    RépondreSupprimer

Ici on peut tout se dire, mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitons l'anonymat ! Merci !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Ecologie

Origine Théorie du Genre

IVG Espagne caméra cachée

La Révolution Française

Les Réseaux

Me suivre par Email

Mes tweets

Design